Буква O. Словарь старинных европейских часовых мастеров и марок.

Материал из German242 база знаний по коллеционированию старинных часов
Перейти к: навигация, поиск

Данная статья о старинных часовых мастерах Европы, на французском языке. Статья из словаря старинных часовых имен, семейных часовых фирм, и ранних часовых марок.

Словарный формат подразумевает сжатые сведения об имени, происхождении, годах жизни или работы мастера-часовщика, а также о направлении деятельности его предприятия, и упоминании/нахождении старинных часов его авторства в музейных коллекциях.

Если Вы нашли заметку о мастере, который Вас интересует, можете скопировать ее и воспользоваться автоматическим переводчиком для перевода на русский язык.

Вы можете вернуться в Словарь старинных часовых имён и марок к остальным статьям.


OBERLI J. FILS (VVE) Horloger. Mentionné à Genève vers 1907.

OBSERVATOIRE DE GENEVE Le premier Observatoire de Genève date de 1772, fondé par Jacques André Mallet. (1740-1790). Le second, de 1829-1830. Premier concours de réglage de chronomètres en 1790. Premier service chronométrique crée en 1842. Premier concours annuel de réglage en 1872, institué par la Société des Arts. Le règlement de ces concours annuels a été modifié à plusieurs reprises, en particulier en 1879, 1908, 1923 et en 1928.

OCANA Marque genevoise enregistrée.

OCEANIC Marque genevoise enregistrée de Boîtes de Montres, Geneva Watch Case, Co.

ODEMARD JEAN JAQUES Apprenti horloger chez Jean Baptiste Duboule en 1638 à Genève.

ODET ETIENNE Maître horloger genevois. Forme Louis Gabriel Colladon en 1779.

ODET PIERRE-FRANÇOIS Fils de Gabriel. Origianaire de Genthod, environs de Genève. Horloger. Reçu habitant de Genève en 1756.

ODIER MARC-ISAAC Fils de Gabriel-Louis. Troinex, environs de Genève. Horloger. Reçu habitant de Genève en 1784.

OECHSLIN LUDWIG Peu de créateurs peuvent se prévaloir d'avoir embrassé une telle somme de connaissances dans l'approche de leur art. Connaissances théoriques dans les disciplines relevant des sciences humaines, expérience pratique acquise à l'établi, outils en main. Né en 1952, Ludwig Oechslin commence par l'étude de l'Antiquité à l'université de Bâle. En 1976, il obtient sa licence en archéologie, histoire ancienne et grec. Puis il décide de prolonger son parcours académique par un apprentissage d'horloger, chez Jörg Spöring, le maître horloger de Lucerne. Il reçoit ensuite un mandat du Vatican pour restaurer une pendule astronomique du XVIIe siècle, l' "Horloge des Farnese". Travail qui nécessite quatre ans et qui se conclut par un Mémoire en quatre tomes, publié par la Bibliothèque Vaticane. Dans les créations de Ludwig Oechslin, rien n'est servilement emprunté aux pionniers. Seules les informations et les idées jaillies de ses travaux de recherche lui permettent d'aller encore plus loin.

OETTINGER GEORGES (Genève 1817-1891). Maître graveur. Membre de la Société des Arts.

OETTNER ANDRÉ Maître orfèvre et peintre sur émail. Elève de Jean V Mussard. en 1712 à Genève.

OLAR ABRAHAM Maître horloger genevois. Mentionné en 1700-1750.

OLIVET Marchand horloger, établisseur Mentionné à Genève en 1844. OLIVET JEAN-ANTOINE Fils de Barthélemy, Originaire de Luzerne (Suisse). Emailleur. Reçu habitant de Genève en 1790.

OLIVIER E. Fameux régleur genevois de Vacheron Constantin. Reçoit le premier prix au Concours de chronométrie de Neuchâtel en 1948, pour avoir présenté, pour Vacheron Constantin, sept chronomètres à ancre-tourbillon, spiral acier coudé, balancier Guillaume et en 1900, le troisième prix pour Patek-Philippe.

OLIVIER JOHN Probablement marchand genevois. 1850-1860. Montres en tous genres de très bonne qualité destinées au marché américain.

OLIVIER-CELLIER Horloger genevois, Montres fantaisie. Présent à l'Exposition de Genève en 1828.

OLLARD (OLARD) ABRAHAM Originaire du pays de Gex, Ain (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1700.

OLPHAN (OLFAN) JEAN Fils de Germain. Originaire du Dauphiné (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1748.

OLPHAN ANDRÉ Fils de Germain. Roybon, Dauphiné (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1764.

OLTRAMARE BENJAMIN Fabricant d'horlogerie genevois. Première moitié du XIXe siècle. Montres à répétition style Breguet. Présent à l'Exposition de Genève en 1828.

OLTRAMARE DAVID Alias DO RUMARE. XVIIe siècle. Maître horloger. Montre de forme en cristal de roche et montres croix signées Oltramare.

OLTRAMARE ETIENNE Fils de Jaques. Apprenti horloger chez Thomas Lixson en 1654 à Genève. Forme Isaac III Caillate (Caillette) en 1684.

OLTRAMARE HUGUES Emailleur, fabricant d'horlogerie et monteur de boîtes. Début du XIXe siècle. Mentionné à Genève en 1851. Signe également: Outremer.

OLTRAMARE J.-L. Marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1870.

OLTRAMARE JAQUES Maître horloger. Moitié et seconde moitié du XVIIe siècle à Genève. Montres en forme de croix.

OLTRAMARE JAQUES Horloger. Seconde moitié du XVIIIe siècle. Montres de type classique avec boîtes décorées d'émail et pierres.

OLTRAMARE JEAN FRANÇOIS Fils de Jaques. Maître horloger et orfèvre. Implante à Berne et Lausanne (Suisse) un atelier pour la construction d'horlogerie. Apprenti horloger chez Daniel Millenet en 1661. S'établit à Bâle (Suisse) en 1677.

OLTRAMARE JEAN-PIERRE Emailleur. Mentionné à Genève dès 1860.

OLTRAMARE LOUIS Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle. Montres de bonne qualité à boîtier en or et décorées d'émail. Mentionné à Genève en 1857.

OMÉGA GENEVE Atelier de réglage pour montres de haute précision destinées aux concours, sous la direction de M.A. Jaccard. Ces montres obtiennent en 1931, dans la série B, le premier prix au concours de l'Observatoire de Genève, ex aequo avec les Maisons Patek-Philippe et Vacheron-Constantin.

OMÉGA WATCH CO. LOUIS BRANDT & FRÈRES Marchands. Mentionné à Genève en 1924.

ONORA Marque genevoise enregistrée.

ORAVIA Marque genevoise enregistrée.

ORIA S.A. Fabrique et commerce d'horlogerie. "Oria" et "Tornos" marques enregistrées en.

ORSAT FRANÇOIS Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

ORSHLING EDOUARD Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

ORVIN Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle. Fameux boîtier et orfèvre. Travaille pour Droz & Leschot, Piguet & Capt, Piguet & Meylan, Frisard, Rochat.

ORZOLEZ JEAN-PIERRE Fabricant d'horlogerie genevois. Vers 1800.

OTHENIN GIRARD Vers 1860-1870 à Genève. Montres compliquées de très belle qualité. Construit pour le marché sud-américain et espagnol. Montres à répétition à quarts et à minutes, secondes indépendantes, quantième.

OTHENIN-GIRARD ABRAM Fils d'Abram. Mentionné en 1743. Justicier à La Chaux-de-Fonds en 1778. à fait des pendules remarquables avec découpures et gravures.

OTHENIN-GIRARD DANIEL Fondeur du roi au Locle ; fait des ornements en bronze ou en cuivre pour les pendules. Cité de 1765 à 1794.

OTHENIN-GIRARD FELIX Fils de Pierre, frère de Daniel. Faiseur de cabinets de pendules en bois massif. Est engagé en 1767 à La Chaux-de-Fonds par la fabrique royale de Lisbonne.

OUTREMER Fabricant d'horlogerie.

OXIMA Marque genevoise enregistrée.