Буква M. Словарь старинных европейских часовых мастеров и марок.

Материал из German242 база знаний по коллеционированию старинных часов
Перейти к: навигация, поиск

Данная статья о старинных часовых мастерах Европы, на французском языке. Статья из словаря старинных часовых имен, семейных часовых фирм, и ранних часовых марок.

Словарный формат подразумевает сжатые сведения об имени, происхождении, годах жизни или работы мастера-часовщика, а также о направлении деятельности его предприятия, и упоминании/нахождении старинных часов его авторства в музейных коллекциях.

Если Вы нашли заметку о мастере, который Вас интересует, можете скопировать ее и воспользоваться автоматическим переводчиком для перевода на русский язык.

Вы можете вернуться в Словарь старинных часовых имён и марок к остальным статьям.


MABELLY (MABELY) PIERRE Fils de Barthélemy. Aubais, diocèse de Nîmes, Gard (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1771.

MACAIRE ANTOINE Maître horloger. Milieu du XVIIIe siècle.

MACAIRE BENJAMIN. Fils de Léonard. Pont-en-Royans, Dauphiné (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1740.

MACAIRE LÉONARD Fils de Léonard. Originaire du Dauphiné (France). Maître horloger. Forme Jean Carnier, en 1700. Reçu habitant de Genève en 1705.

MACAIRE LOUIS BENJAMIN Maître horloger. 1689-1733 à Genève.

MACAIRE ROBERT Maître horloger genevois. Début du XVIIe siècle.

MACHON ABRAHAM Fils de Samuel. Apprenti chez Gédéon Decombes en 1665.

MACHON ANDRÉ Maître orfèvre. Première moitié du XVIIIe siècle. Boîtes de montres. Forme Etienne Terroux.

MACHON JEAN Maître horloger genevois. Milieu et seconde moitié du XVIIe siècle. Signe une montre en forme de tulipe. En 1652, il s'associe à janvier Etienne et s'acheminent jusqu'à la ville de Constantinople. Ils prennent à leur service comme ouvrier, un maître horloger, qu'ils paieront à la pièce.

MACHON ZACHARIE Apprenti orfèvre chez Jean Comblefort en 1681 à Genève.

MACULLE Emailleur de bijoux et fabricant d'émail. Mentionné à Genève en 1835.

MADIOT DAVID Fils de Michel. Maître orfèvre. Vers 1590 à Genève. Forme son frère Guillaume Madiot en 1598, Pierre Lullin en 1620, Jn Guillermet en 1631, Gabriel Cusin de 1636 à 1639, Robert Cusin en 1641.

MADIOT ESTIENNE, DAVID ET GUILLAUME Emailleurs et orfèvres, associés. Vers 1590 à Genève. Forment Michel ou Michon Gravier de la Grave.

MADIOT GUILLAUME Natif d'Orléans (France). Orfèvre, émailleur. Sa raison sociale figure sur deux actes notariés de 1556. Forme Michel (Michon) Gravier en 1556.

MADIOT GUILLAUME Fils de Michel. Apprenti orfèvre chez David Madiot, son frère, en 1598 à Genève.

MADIOT MICHEL Maître orfèvre genevois. Première moitié du XVIIe siècle. Boîtes de montres. Forme André Delarche et Pierre Ledouble en 1638.

MADOVA Marque genevoise enregistrée.

MADYET ETIENNE Maître orfèvre. Première moitié du XVIIe siècle. Boîtes de montres.

MAERKEY P. & ARNOLD Orfèvres genevois. Fin du XIXe, début du XXe siècle. Construisent des boîtes de montres.

MAERKY FRERES Peintres sur émail à Genève. Fin du XIXe, début du XXe siècle. Présents à l'Exposition nationale Suisse de 1896.

MAERKY PAUL Graveur. Vers le milieu du XIXe siècle à Genève. Décore des boîtes de montres à scènes romantiques en tailledouce.

MAEULLE Emailleur. Mentionné à Genève en 1828 et en 1831, en 1851 et en 1857.

MAGDELENI BARTHÉLÉMY Fils de Barthélémy. Paris (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1712.

MAGNENAT ANDRÉ Fils d'Etienne. Onex (environs de Genève). Emailleur sur or. Reçu habitant de Genève en 1777.

MAGNENAT HENRY Fabricant d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1831-1840.

MAGNENAT HENRY GEORGES Horloger genevois. Vers 1830.

MAGNENAT JEAN-MICHEL Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1861.

MAGNENAT MICHEL Horloger. Vers 1860. Signe une montre-savonnette en or avec une très belle boîte gravée, enrichie d'un écusson et de la devise: "Ave Maria Plena Gracia". Mentionné à Genève en 1857.

MAGNETTE FRÉDÉRIC-ELIE Maître horloger à Genève. 1760-1787.

MAGNIN Horloger genevois. Construit avec Demole, un garde-temps d'une remarquable précision, en 1789.

MAGNIN ALEXANDRE Fils de François. Coppet (Suisse). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1772.

MAGNIN BERNARD Maître horloger. Première moitié du XVIIe siècle à Genève.

MAGNIN D. Peintre sur émail. Vers 1889 à Genève.

MAGNIN DAVID Fabricant horloger genvois. Première moitié du XIXe siècle. Montres en tous genres, pendentifs, broches, boîtes décorées d'émail et de diamants, certaines à décor égyptien, mouvements de bonne qualité, échappements à cylindre et à ancre.

MAGNIN ET D'IVERNOIS Horlogers. Mentionné à Genève en 1860.

MAGNIN FRANÇOIS Fils de François. Rolle (Suisse). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1756.

MAGNIN FRÈRES Monteur de boîtes. Mentionné à Genève en 1828.et en 1844.

MAGNIN J. DAVID Horloger vers le milieu du XIXe siècle.

MAGNIN J.-S. & CIE Fabricants d'horlogerie. 1760-1800.

MAGNIN JEAN Apprenti horloger chez Ferlitte Gautier en 1625.

MAGNIN JEAN-DANIEL Fils de Jean-François. Coppet (Suisse). Orfèvre. Reçu habitant de Genève en 1759.

MAGNIN JOHN & GUÉDIN (VEUVE) Marchands genvois. Vers le milieu du XIXe siècle. Signe une montre en or et émail, gravée en taille-douce. Mentionné à Genève en 1857.

MAGNIN L. Monteur de boîtes. Mentionné à Genève en 1844.

MAGNIN M. Genevois, il invente au début du XIXe siècle un système pour tourner les aiguilles par piston sur le pendant.

MAGNIN P. Monteur de boîtes. Mentionné à Genève en 1844.

MAGNIN P. Fabricant d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1844.

MAGNIN VEUVE. Peintre sur émail. Mentionné à Genève en 1900.

MAGNIN Horloger, fournitures d'horlogerie (maison à New York). Mentionné à Genève en 1835.

MAGNIN Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1828-1831.

MAGNOT Seconde moitié du XIXe siècle. Montres avec boîtes en or, émaillées petites montres-pendentifs.

MAILLARD ANTOINE-ARMAND Fils de David-Elie. Originaire de Oron-le-Châtel (Suisse). Emailleur. Reçu habitant de Genève en 1769.

MAILLARDET Horloger. Première moitié du XIXe siècle.

MAILLARDET & CIE. Horlogers et marchands. Montres en tous genres. Mouvement à fusée, échappement à verge. Début du XIXe siècle à Genève.

MAILLARDET AMI Né en 1794, décédé en 1839 à Fontaines, épouse Augustine Richardet en 1818, fils de Jean-David Pendulier à Fontaines, associé de son frère Henri-Louis en 1827. Se rend en Angleterre en 1817.

MAILLARDET CONSTANT Né le 30 mars 1816 à Fontaines, fils de Julien-Auguste, frère de Louis. Pendulier à Fontaines.

MAILLARDET HENRI Fils de Henri et de Marguerite Kolb, frère de Jacques-Rodolphe et de Jean-David. Horloger pendulier à Fontaines, puis à Londres où il est associé d'Henri Louis Jaquet-Droz en 1784.

MAILLARDET HENRI (Meyriez 1745). S'associe avec Jaquet-Droz en 1783 et dirige l'atelier de Londres (Angleterre) jusqu'en 1792 à Genève.

MAILLARDET HENRI-LOUIS Né le 8 nov. 1790 à Fontaines, décédé le 2 janv. 1842 à La Chaux-de-Fonds, épouse en 1820 Adélaïde Tissot, fils de Jean-David Pendulier à Fontaines, associé de son frère Ami en 1827, puis à La Chaux-de-Fonds où il travaille pour les Courvoisier frères. Pendules signées sur le mouvement.

MAILLARDET JACQUES-RODOLPHE Né en 1743 à Mériez, décédé en 1828 à Fontaines, fils de Henri et de Marguerite Kolh, frère de Henri et de Jean-David, époux de Judith Lavoier, père de Jean-Daniel Pendulier à Fontaines.

MAILLARDET JEAN Habite Fontaines en 1662. Chargé d'examiner l'horloge de Corcelles, qui est gàtée.

MAILLARDET JEAN-DANIEL Né en 1768, décédé en 1851 à Fontaines, épouse Charlotte Challande, fils de Jacques-Rodolphe, père de Auguste et de Julien. Pendulier à Fontaines. Fit un séjour à Londres en 1789.

MAILLARDET JEAN-DAVID Né en 1748, décéde après 1830, époux de Henriette Droz-dit-Busset, fils de Henri, frère de Jacques-Rodolphe et de Henri, père de Julien-Auguste, Henri-Louis, Victor et Ami. Pendulier et mécanicien fameux à La Chaux-de-Fonds, puis à Fontaines. Travaillait en 1789 pour J. Robert et fils Courvoisier et Cie. En collaboration avec ses fils, il fit les pièces de mécanique suivantes: le magicien, les serins dans une cage, les animaux mouvants, la pièce aux dames, la tabatière à un oiseau, le rocher, les ruines du Château.

MAILLARDET JULIEN Né en 1803 épouse en 1828 Marie-Isabelle du Perron, fils de Jean-Daniel frère d'Augustin. Horloger pendulier à Fontaines. Obtient de sa commune une lettre d'origine en 1821 et 1828, étant probablement hors du pays.

MAILLARDET JULIEN-AUGUSTE Né le 20 mai 1779, décédé 23 août 1852 à Fontaines, épouse Susanne-Salomé Dardel en 1801 fils de Jean-David, père de Constant. Très habile pendulier et artiste mécanicien à Fontaines; collaborateur de son père pour la construction de ses automates.

MAILLARDET VICTOR Né le 27 février 1775 à La Chaux-de-Fonds, fils de Jean-David

MAILLEFAUD JAQUES Horloger. Seconde moitié du XVIIIe siècle à Genève.

MAILLOT PIERRE-JOSEPH Fils de Claude-Joseph, maire de Trévillers. Ouvrier pendulier en 1776 chez Ch.-Fr. Humbert-Droz à La Chaux-de-Fonds.

MAINGLAIR Fabricant d'horlogerie à Genève. Vers 1795.

MAIRET CHARLES Né à La Chaux-de-Fonds. Signature relevée sur un mouvement de pendule simple (176o).

MAIRET JEAN-HENRI décédé en 1772. Horloger Pendulier et mécanicien de talent aux Ponts de Martel. Se rendit à Paris, puis en Angleterre.

MAISTGREZAT AMED Maître orfèvre. Première moitié du XVIIe siècle. Boîtes de montres.

MAISTRAL A Ferney-Voltaire. Signe une montre vers 1790.

MAIZIERE JACQUES DIT LABAUME Maître horloger genevois. 1690-1718.

MAJOT LES. Conducteurs des horloges de Neuchâtel, de 1664 à 1723.

MALACREDA J. L. Monteur de boîtes. Trois-Perdrix. En 1828.

MALACREDA NICOLAS Maître horloger. Apprenti chez Nicolas Gandoz en 1675.

MALAN J.-PIERRE Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

MALAN J.-SIDRAC Emailleur. Mentionné à Genève en 1860.

MALAN JEAN Emailleur. XIXe siècle. Décore des boîtes de montres. Mentionné à Genève en 1866.

MALAN-PAVARIN JEAN Emailleur. Mentionné à Genève en 1851 et en 1857.

MALCONTENT FILS Fils de Samuel. Maître horloger en 1627 à Genève.

MALCONTENT SAMUEL Apprenti joaillier et lapidaire chez Pierre de Candolle. Vers 1620 à Genève.

MALGRAS P. Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

MALIGNON & LESCHOT Horlogerie et mécanique. Mentionné à Genève en 1835.

MALIGNON A. Fabricant d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1870.

MALIGNON ALPHONSE Horloger-mécanicien très réputé. S'associe avec George Auguste Leschot à la Corraterie en 1835. Montres en tous genres, en or, émail, oiseaux chanteurs, boîtes, tabatières à automates, instruments de précision pour l'horlogerie et l'optique. Mentionné à Genève en 1866.

MALIGNON JEAN-FRANÇOIS (Genève 1733-1777). Peintre sur émail. Forme Jean-David Frainet. Se spécialise dans la décoration de boîtes de montres et tabatières.

MALIGNON JOSEPH-FRANÇOIS de Joseph. Originaire du Languedoc (France). Peintre sur émail. Reçu habitant de Genève en 1761.

MALLET ANDRÉ Horloger. Membre du comité de la Société des Arts, en 1776 et 1777.

MALLET FRANÇOIS Maître horloger genevois. Forme Domaine Burdet en 1685 et Louis Lambert en 1687.

MALLET ISAAC Maître orfèvre. Seconde moitié du XVIIe siècle à Genève.

MALLET JACQUES ANDRÉ Fonde en 1773 l'ancien Observatoire de Genève où se déroulent les épreuves de chronométrie. Etudie la courbe du temps moyen du méridien de Saint-Pierre, en 1778. D'après ses observations, l'écart entre le coup du méridien (c'est ainsi qu'on appelait ce coup de cloche) et le midi moyen n'a jamais dépassé les quatre secondes. Meurt en 1791.

MALLET PIERRE JOSEPH Fabricant d'horlogerie. Vers 1830 à Genève.

MANGEANT JACOB Né à Genève. Fils de Pierre. Peintre sur émail. Reçu habitant de Genève en 1784.

MANGET JEAN-JAQUES Apprenti horloger chez Henry de Barry en 1700 à Genève.

MANIGLIER Début du XIXe siècle à Genève. Montres simples et à huit jours de réserve de marche, destinées aux marchés anglais et nord-américain. On trouve sa signature sur une montre à huit jours de réserve de marche, à clé à double barillet.

MANOGOURD FRERES Horlogers. Seconde moitié du XIXe siècle Mentionné à Genève en 23.

MANSON DANIEL Maître orfèvre. Fin du XVIe, début du XVIIe siècle à Genève.

MANTHONEX JEAN-LOUIS Horloger. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle à Genève.

MANUFACTURE GENEVOISE DE BOITES DE MONTRES, GENEVA WATCH CASE CO. Marques "Adriatic", "Océanic" et "Téméraire" enregistrées le 10.1.1912. "Laminor" enregistrée le 10.6.1920 sous le N° 47047.

MANUFACTURE ROYALE DES MONTRES DE FERNEY" Créée en 1770, cette institution fonctionnait sous la direction de deux maîtres horlogers genevois, Dufour et Ceret.

MARBON Probablement marchand genevois. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle. Petites montres-pendentifs en or et émail. Echappement à verge, mouvement à fusée.

MARC AUGUSTE JULES FRANÇOIS Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe siècle.

MARC DANIEL & VEYRASSAT ANTOINE Fabricants d'horlogerie à Genève. Fin du XVIIIe siècle.

MARC GEORGES Fabricant d'horlogerie à Genève. 1792.

MARC JACQUES Fabricant d'horlogerie à Genève. 1780.

MARCEL JACOB Horloger genevois. Secondç moitié du XVIIIe siècle.

MARCELAT PIERRE Horloger et graveur, provenant de Besançon (Doubs). Reçu habitant le 24 septembre 1572.

MARCET JACOB Né à Genève. Fils naturel de Jacob, citoyen. Horloger. Reçu habitant de Genève en 1756.

MARCET JEAN Maître orfèvre geenvois. Première moitié du XVIIe siècle. Boîtes de montres.

MARCETZ FRANÇOIS Lapidaire genevois. Première moitié du XVIIe siècle. Travaille à Blois (France).

MARCEZ JACOB Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

MARCHAINVILLE Etablisseur d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1828-1835.

MARCHAND Maître horloger genevois. Début du XVIIIe siècle.

MARCHAND & CHAPPAZ HENRI Emailleur. Mentionné à Genève en 1860.et en 1866.

MARCHAND ABRAHAM (Fin du XVIIe, début du XVIIIe siècle). Fils de Charles. Collonges-sous-l'Ecluse (Suisse). Maître horloger. Appartient à une famille d'horlogers renommés à l'époque. Comme son frère, Amédée, il se spécialise dans la montre oignon et la montre-réveil de style français. Ses oeuvres sont toujours de très bonne qualité, soignées aussi bien dans le mouvement que dans les boîtes. Reçu habitant de Genève en 1710.

MARCHAND AIMÉ Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1857.

MARCHAND AMÉDÉE Fils d'Etienne. Originaire du Pays de Gex. (France). Maître horloger, en 1695. Apprenti chez Jean Rousseau Lejeune. Forme: Estienne Dentand en 1700, Guillaume II Bordier en 1739.

MARCHAND CHARLES-ANSELME Fils de Jean-Pierre. Besançon (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1779.

MARCHAND ET MEROZ Nombreux sont les horlogers issus de ces deux familles natives de Sonvilier.

MARCHAND FRANÇOIS Maître horloger en 1687 à Genève. Montres oignon, montres-réveils et à répétition. Signe une montre datant de 1730.

MARCHAND FRÉDÉRIC-AUGUSTE Horloger genevois. Vers 1800.

MARCHAND JEAN-PIERRE Fils d'Etienne. Originaire du Pays de Gex (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1713.

MARCHINVILLE Etablisseur d'horlogerie. Cendrier 118. En 1828.

MARCHINVILLE CADET Fabricant et marchand d'horlogerie à Genève.

MARCHINVILLE FRERES Depuis la mort de leur père, signent ainsi. Vers le milieu du XVIIIe siècle. Un des frères est Pierre Morin.

MARCINHES ISAAC Maître orfèvre. Associé avec G. Bellot, N. Chalon et P. fils Mentionné à Genève de 1777 à 1783.

MARCINHES JEAN-PHILIPPE (1708-1754). Graveur, ciseleur et peintre de cadrans d'émail. Nommé "peintre de cadrans d'émail" par acte notarié de 1743 à Genève.

MARCINHES PIERRE-FRANÇOIS Fils de Marc-Pierre (graveur). Apprenti horloger, en 1787 à Genève.

MARCINHES PIERRE-FRANÇOIS (Genève 1739-1778). Fils de Jean-Philippe. Peintre sur émail et orfèvre. Apprenti chez Jean-Pierre Soubeyran en 1753. Forme Jacques Thouron de 1764 à 1768, Jacques-René Sechebaye de 1776 à 1779, P.A. Pouzait en 1777. S'associe avec trois orfèvres-ciseleurs: G. Bellot, N. Chalon et Isaac Marcinhes, son frère, à partir de 1777. S'associe en même temps avec J. Th. Perrache.

MARCUZ JACOB Horloger. Seconde moitié du XVIIIe siècle à Genève.

MARE JAQUES, DANIEL & GEORGE FRÈRES Montres or et émail peint. 1770-1790 à Genève.

MARE JEAN-LOUIS Maître horloger à Genève 1790.

MARECHAL Etablisseur d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1835.

MARECHAL J.-A. Maître horloger à Collex, vers 1800 à Genève.

MARESCHAL DAVID Fils de Paul (orfèvre du régime). Maître orfèvre. Vit à Paris, mais réside à Genève de 1660 à 1665.

MARESCHAL JEAN Fils de Jaques. Maître horloger. Seconde moitié du XVIIe siècle à Genève.

MARGET (MARGEL) MICHEL Fils de Jean-François. Vevey (Suisse). Orfèvre. Reçu habitant de Genève en 1711.

MARGOLIER (MARGOLLIET) JAQUES Maître horloger genevois. Apprenti chez Jean Baptiste Duboule, en 1646. Forme Dominique Decarro de 1668 à 1671.

MARGOUILLET Fabricant d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1835.

MARGOUILLET CLAUDE Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1861.

MARGUERAT A. Horloger Vers 1837 à Genève.

MARGUERAT FRANÇOIS Né en 1770. Fils de Pierre-Fançois. Horloger genevois.

MARGUERAT FRANÇOIS-MATHIEU Fils de Daniel-Mathieu. Lutry (Suisse). Joaillier. à trois fils mineurs. Reçu habitant de Genève en 1791.

MARGUERAT M. Horloger. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle à Genève.

MARGUERAT PIERRE FRANÇOIS Né en 1739 à Genève. Horloger.

MARGUEROT (MARGUERONT) PIERRE Fils de Jean-Jacques. Genève. Monteur de boîtes. Reçu habitant de Genève en 1785.

MARICELLI JEAN Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

MARIE CÉSAR Fils d'Alexandre. Originaire du Dauphiné (France). Orfèvre. Reçu habitant de Genève en 1738.

MARIN BERNARD Graveur et graveur sur pierres genevois. Fin du XVIe, début du XVIIe siècle. Forme Paul De la Maisonneuve en 1604.

MARIN MARIE Faiseur de chaînettes. Seconde moitié du XVIIIe siècle à Genève.

MARION CHARLES-LOUIS Fils de Charles. Saint-Florent-le-Vieil, Originaire de France. Horloger. Reçu habitant de Genève en 1768.

MARK FRERES Fabricants d'horlogerie genevois. 1795.

MARKOWSKY FILS (MLLE) Peintre sur émail. Mentionné à Genève en 1900 et en 1924.

MARMILLOD DANIEL Maître orfèvre. Apprenti chez Jean Bongueret en 1638 à Genève.

MARMOUD ANDRÉ Horloger. Mentionné à Genève en 1862.

MAROKA Marque genevoise enregistrée.

MARQUIERE Horloger. Première moitié du XVIIIe siècle à Genève.

MARQUIS THOMAS Apprenti "faiseur" de boîtes et d'étuis de montres, chez Pierre Garnier (Maître horloger) en 1698.

MARTEI Y. ANGELIS Originaire de Reggio. Placé en 1811 par les frères Longet, penduliers à Trévillers, chez Courvoisier et Cie à La Chaux-de-Fonds pour y apprendre la pendulerie.

MARTENET JOSUÉ Horloger de la ville de Neuchâtel depuis 1646.

MARTI ANDRÉ Fabricant d'horlogerie et d'articles d'horlogerie. "J'offre l'heure de la victoire" Marque genevoise enregistrée le 30.11.1915.

MARTI FRÈRES Etablisseurs. Mentionné à Genève en 1924.

MARTIN Bijoutier. Fin du XVIIIe siècle. Travaille pour Droz & Leschot. Tabatières avec oiseaux chanteurs.

MARTIN & CIE Fabricants d'horlogerie. 1790-1800 à Genève.

MARTIN & FILS Horlogers vers 1900 à Genève .

MARTIN & FILS, J.-DANIEL Fabricants et marchands d'horlogerie. Place Chevelu 25 ou 1. En 1860.

MARTIN & MARCHINVILLE OU MARCHINVILLE & MARTIN Fabricants et marchands d'horlogerie garantie. 1840-1860 environ. Montres-pendentifs gravées et décorées d'émail peint. Place Chevelu 25. En 1851. Quai des Bergues 26 ou 21. De 1857 à 1874.

MARTIN & MELLY Fabricants d'horlogerie. 1798 à Genève.

MARTIN & ROUX Horlogers genevois. Déposent un brevet pour un échappement hélicoïdal à dégagement rectiligne géométrique en 1907.

MARTIN A. Monteur de boîtes. Mentionné à Genève en 1828.

MARTIN ANTOINE Maître horloger. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

MARTIN AUGUSTIN Originaire de Lorraine. Maître pendulier à La Chaut-de-Fonds en 1779 et 1780 ; en relations avec Samuel Roy à Fontaines.

MARTIN BOLEY Maître horloger genevois. Milieu et seconde moitié du XVIIe siècle.

MARTIN CH. & CIE. Successeurs d'Ad. Lang & Cie. Fabricants et marchands d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1874.

MARTIN DANIEL Horloger. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

MARTIN DELOM Marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1828 et en 1831.

MARTIN FRÉDÉRIC Maître horloger à Dardagny (Genève). Fin du XVIIIe siècle.

MARTIN FRERES Fabricants d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1840.

MARTIN FRITZ Horloger étranger. Travaille à Genève entre 1780 et 1800.

MARTIN GÉDÉON FILS Maître horloger. S'associe avec Auguste Prevost, Théodore Avril et Jean Guigner, en 1738.

MARTIN HENRI Horloger. Mentionné à Genève en 1861.

MARTIN HENRY Maître horloger genevois. Se marie en 1667.

MARTIN J.-DANIEL Fabricant et marchand d'horlogerie. Quai des Bergues 26. En 1851. Place chevelu 1. En 1862.

MARTIN J.-P.-A. Fabricant d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1870.

MARTIN JACQUES-FRANÇOIS Paris (France). Emailleur. Reçu habitant de Genève en 1751.

MARTIN JEAN-FRANÇOIS-HENRI Né à Genève. Fils de Pierre-Antoine. Essertines-sur-Rolle (Suisse). Maître monteur de boîtes. à un fils. Reçu habitant de Genève en 1791.

MARTIN JN. Maître horloger. Milieu et seconde moitié du XVIIe siècle. Sa signature figure sur une montre ronde en or, décorée de diamants et rubis.

MARTIN Etablisseur d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1828-1835.

MARTIN-DELOM Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1828-1831.

MARTINE FRÉDÉRIC Etablisseur d'horlogerie à Dardagny (Environs de Genève). 1820.

MARTINE JACQUES Maître et marchand horloger genevois. Fin du XVIIe, début du XVIIIe siècle.

MARTINE SIMON Maître et marchand horloger genevois. Voyage en 1652 à Constantinople pour vendre des montres "à la turque".

MARTINOS Paris et Genève. Horloger. Signe une montre oignon Louis XIV en argent à pendule et coq visible, en émail peint.

MARVEL Marque genevoise enregistrée.

MASKELYNE NEVIL (1732 - 1811) Directeur de l'Observatoire de Greenwich; il s'est beaucoup occupé des essais chronométriques de Harrison et de Mudge.

MASSE JEAN ANDRÉ Apprenti horloger chez Pierre Soret en 1665 à Genève.

MASSON JEAN-MICHEL Fils d'Antoine. Originaire du pays de Gex, Ain (France). Orfèvre. Reçu habitant de Genève en 1692.

MASSOT ANDRÉ Maître horloger. S'établit à Montbéliard (France), en 1765.

MASSOT JACQUES PAUL Maître horloger. S'établit à Montpellier, en 1765.

MASTRANGELO MARCELLO Peintre sur émail et émailleur, moitié du XXe siècle à Genève.

MATHEY Marchand horloger genevois. S'associe avec Jacob Chevalier de 1786 à 1792.

MATHEY & CHEVALIER Marchands horlogers genevois, associés de 1786 à 1792.

MATHEY & RICHARD Fabricants d'horlogerie genevois. 1789.

MATHEY E. Peintre sur émail. Mentionné à Genève en 1900.

MATHEY ROD Horloger genevois. "Faiseur" de spiraux. Présent à l'Exposition de Genève, en 1828, on trouve cette signature sur une montre mystérieuse en forme d'aiguille dont le mouvement est caché à l'intérieur de celle-ci.

MATHEY A Paris et Genève. Signe une montre fantaisie en forme de mandoline, à coq visible, en or, émail et perles. Vers 1805.

MATHIEU Horloger genevois, établi à Paris. Présente à l'Exposition de Genève en 1828, un coq de forme nouvelle, permettant de régler plus facilement l'échappement de la montre.

MATHIEU LÉONARD Horloger. Vers 1750.

MATHIEU LOUIS-PIERRE-ALEXANDRE FRANÇOIS Fils de François. Originaire du Dauphiné (France). Orfèvre. Reçu habitant de Genève en 1783.

MATHIEU NOBLET Maître graveur. Milieu du XVIIe siècle à Genève.

MATHIEU PIERRE Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1857.

MATHIEU Etablisseur d'horlogerie et horloger. Mentionné à Genève en 1835.

MATHIEU-KARLEN S. Horloger et marchand. Mentionné à Genève en 1907.

MATIATEK JEAN-PHILIPPE Hongrois, décédé en 1796 à l'âge de 58 ans. l'ébéniste en cabinets de pendules et ciseleur à La Chaux-de-Fonds où il arrive en 1772. En relations avec divers fondeurs, ciseleurs et penduliers.

MATIGNON GABRIEL Né à Genève. Fils de François-Barthélemy. Maître "faiseur" de boîtes. Reçu habitant de Genève en 1784.

MATIGNON JEAN Né à Genève. Fils de François-Barthélemy. Maître "faiseur" de boîtes. Reçu habitant de Genève en 1784.

MATILE HENRY LOUIS Vers le deuxième tiers du XIXe siècle. Montres à plusieurs cadrans, à secondes indépendantes et calendrier, de très bonne qualité. Exporte principalement aux Etats-Unis.

MATILLE Horloger-repasseur. Mentionné à Genève en 1835.

MATTAY & CIE. Fabricants d'horlogerie. Vers 1790 à Genève.

MATTET & DELUC Fabricants d'horlogerie genevois. 1798.

MATTHEY Horloger-repasseur. Mentionné à Genève en 1835.

MATTHEY & CIE. Fabricants d'horlogerie à Genève. 1830.

MATTHEY & GENTIN Horlogers genevois. Première moitié du XIXe siècle.

MATTHEY A. Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1862.

MATTHEY ABRAHAM Né en 1756. Horloger genevois.

MATTHEY ABRAM Maître horloger au Locle en 1711.

MATTHEY CHARLES Émailleur à La Chaux-de-Fonds. Fournit des cadrans de pendules à Josué Robert et fils et Cie de 1781 à 1791.

MATTHEY DANIEL Horloger genevois. 1790-1810 environ. Montres émaillées, mouvements à fusée et échappement à verge.

MATTHEY DAVID Horloger genevois. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle. Montres à répétition sur clochette. Montres plates avec fusée.

MATTHEY DAVID JACOB Né à Genève. Horloger. Reçu habitant de Genève en 1776.

MATTHEY DE BRAZEL JEAN-JACQUES Fils d'Isaac. Horloger de clochers et pendulier à la Brévine. Cité de 1740 à 1767. Plusieurs petites pendules signées dont deux au Technicum de Locle.

MATTHEY EUGÈNE A La Chaux-de-Fonds en 1816 et 1827, mentionné comme " excellent pendulier ".

MATTHEY FÉLIX Pendulier à La Chaux-de-Fonds en 1799.

MATTHEY FRÉDÉRIC Enterré en 1767, fils de Joseph, époux de Anne-Marie Pétremand. Pendulier à La Chaux-de-Fonds, cité en 1750. Exporte des mouvements en France.

MATTHEY HENRY-FRANÇOIS Fils d'Abram Reçoit en 1774 Certificat d'apprentissage de Daniel Ducommun-dit-Boudry, pendulier.

MATTHEY ISAAC Pendulier aux Éplatures. Travaille pour Jonas-Pierre Dessoulavy, à Neuchâtel, en 1836

MATTHEY ISAAC Horloger à la Brévine. Remet en état l'horloge de Môtiers en 1670.

MATTHEY JACOB Fils de Jean-Pierre. Originaire d'Aubonne (France). Polisseur en bijouterie. Reçu habitant de Genève en 1769.

MATTHEY JACQUES Pendulier à La Chaux-de-Fonds. Livre des mouvements à Robert, Courvoisier et Cie, en 18o4.

MATTHEY L. Horloger et marchand. Mentionné à Genève en 1907.

MATTHEY LOUIS, DIT LA GIBERNE Faiseur de cabinets de pendules en bois blanc aux Taillères près la Brévine, vers 1865.

MATTHEY-81 Horloger-mécanicien. Mentionné à Genève en 1835.

MATTHEY-CLAUDET ABRAM Pendulier à la Chatagne près la Brévine. Cité de 1796 à 1821. Reçoit nombreux cabinets de Ch.-Fr. Dubois dont plusieurs longues-lignes.

MATTHEY-CLAUDET DAVID Fils de Moïse. La Brévine, comté de Neuchâtel (Suisse). Bijoutier. Reçu habitant de Genève en 1761.

MATTHEY-CLAUDET MOÏSE-FILS Fils de Moïse et de SuzanneMarie Ducommun. S'établit en 1781 pendulier à la Brévine. Plusieurs pendules signées.

MATTHEY-DORET Frédéric Pendulier établi à Malmont au-dessus de Couvet. Reçoit en 1838 et en 1839 des cabinets de pendules de Ch.Fr. Dubois.

MATTHEY-DORET ABRAM Fils d'Abram, capitaine de milices. Reçoit en 1786 Lettre d'apprentissage d'Henry-François Matthey pendulier à la Brévine. En 1794, il est à Donaueschingen et reçoit un certificat de Charles-Frédéric Colomb chez lequel il avait travaillé de 1785 à 1786 à La Chaux-de-Fonds.

MATTHEY-DORET HENRI-GUILLAUME Pendulier et justicier à la Brévine. Achète de 1831 à 1833 14 cabinets de pendules à Ch.-Fr. Dubois.

MATTHEY-DUPRAT DAVID-HENRI Père de David Henri. Maitre pendulier à la Brévine, Reçoit de 1807 à 1824 des cabinets de Ch.-Fr. Dubois. à comme apprenti Alexandre Renaud. Se fixe à Onnens à la fin de sa vie.

MATTHEY-DUPRAT ISAAC-HENRI Pendulier à La Chaux-de-Fonds en 1801.

MATTHEY-DUPRAT, DAVID-HENRI FILS Fils de David-Henri. Maître pendulier estimé, à la Brévine. Reçoit en 1838 et en 1841 des cabinets de pendules de Ch.hr. Dubois pour le compte d'Ami Ducommun-dit-Verron.

MATTHEY-DUPUIS Horlogers, marchands. Mentionné à Genève en 1909.

MATTHEY-GUENET PIERRE Horloger en gros volume à la Brévine en 1740.

MATTHEY-JONAIS JACQUES Pendulier à la Brévine. Cité de 1728 à 1740.

MAUD Marque genevoise enregistrée.

MAUPIN (MUTIN OU MUTTIN) NICOLAS Maître orfèvre. Moitié du XVIIe siècle. Forme George Larchevesque en 1646 et Gabriel Jaillet en 1656.

MAURICE FRERES Horlogers. Début du XIXe siècle. Montres plates, avec mouvement à ponts et échappement à cylindre.

MAURIS Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1828-1830.

MAURIS FRANÇOIS Peintre sur émail. Fin du XIXe, début du XXe siècle. Peintre sur émail. Chantepoulet 13. Présent à l'Exposition Nationale de Genève en 1896. Travaille pour Patek Philippe. Obtient la médaille d'or à l'Exposition universelle de Bruxelles, en 1897. On trouve sa signature sur une montre en or de style Louis XVI. Mentionné à Genève en 1900.

MAURIS HENRI Maître horloger. 1775-1800 à Genève.

MAURIS JACQUES Peintre sur émail. Seconde moitié du XVIIIe siècle. Spécialisé dans la décoration de boîtes de montres et Louis XIV, en laiton doré et émail, avec coq peint sur émail. Vers 1700.

MAURIS JEAN PIERRE Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

MAUSUY FRÉDÉRIC Horloger. Milieu du XIXe siècle. Montres à boîtes décorées d'émail et gravées.

MAYDOT GUILLAUME Emailleur et orfvre. Vers 1550 à Genève.

MAYER CHRISTIAN Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

MAYER MAX Plainpalais (Suisse). Fabricant de mouvements et de boîtes de montres. Successeur d'Arthur Jaccard du Gros. Les marques "SJ.G.", "Sjog" et "JaccardGenève" enregistrées en 1906. Mentionné à Genève vers 1907.

MAYFLOWER WATCH Marque genevoise enregistrée.

MAYONNET NICOLAS De Fontenoy-le-Château en Lorraine. Ouvrier pendulier de 1773 à 1777 chez le capitaine Louis Robert à La Chaux-de-Fonds.

MAYOR CH.-E. Peintre sur émail. Mentionné à Genève en 1866.

MAYOR FRANÇOIS-SIMÉON Fils d'Isaac-Imbert. Originaire Aubonne. (France) Horloger. Reçu habitant de Genève en 1749.

MAYOR JEAN-ISAAC Fils d'Isaac-Imbert. Yens, bailliage d'Aubonne (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1743.

MAYRE ESTIENNE (LE) Horloger. Reçu habitant de Genève 1572.

MAYSTER Peintre sur émail à Genève. Début du XIXe siècle. Signe: "MAYSTER PINXIT". .

MAYSTRE JEAN-JACQUES Maître horloger genevois. 1775-1800.

MEANTIME Marque genevoise enregistrée.

MEGEVAND Horlogers. Mentionné à Genève en 1860.

MEGEVAND FRERES Horlogers à Genève et Besançon (France) en 1793. Ils établissent là-bas une fabrique d'ébauches.

MEGEVAND JN J. Apprenti horloger chez Jaques I Joly en 1658 à Genève.

MEGEVAND SAMUEL Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

MEGEVANT LAURENT Horloger. S'installe au Locle (Suisse) en 1790, puis ensuite à Besançon (France) dès 1793, où il contribue, avec un groupe d'horlogers neuchâtelois, au développement de l'horlogerie dans cette région de Franche-Comté (France).

MEHL CH. Orfèvre. Mentionné à Genève en 1924.

MELBA Marque genevoise enregistrée.

MELLAND JEAN Maître orfèvre et "faiseur" de boîtes de montres. Seconde moitié du XVIIe siècle. Forme Noël Godet en 1675.

MELLY & AGASSE Marchands horlogers. 1781-1800 à Genève.

MELLY & CIE Fabricants d'horlogerie. 1797-1798 à Genève.

MELLY (ROUZIER, AGASSE & MELLY) Négociants horlogers. 1778-1781 à Genève.

MELLY AMI I. (AMY) (Genève 1741-1804). Fils de Jean II. Maître horloger. Forme Bernard Guillaume Cartier en 1773. Membre du comité de la Société des Arts, en 1776 et 1777.

MELLY AMI II (Genève 1779-1854). Fils de Jean-Jacques I. Apprenti monteur de boîtes chez Jean-Michel Berchaud.

MELLY ANDRÉ Horloger genevois. Apprenti chez Jean Fontaine en 1771.

MELLY ANDRÉ II (Genève 1751-1812). Fils de Jean III. Maître horloger en 1781.

MELLY ANDRÉ III (Genève 1773-1845). Fils de Théodore. Maître monteur de boîtes de montres.

MELLY ANDRÉ (Genève 1721-1777). Fils de David Apprenti orfèvre chez son père. S'associe avec lui de 1743 à 1754.

MELLY ANTOINE Horloger genevois. S'associe avec Blondel. Vers 1790.

MELLY DAVID (Genève 1700-1751). Fils de Pierre. Maître orfèvre.

MELLY DÉODATE (Genève 1706-1783). Fils de Jean I. Maître horloger. Apprenti chez Nicolas Cottonet en 1719. Forme François Defernex de 1737 à 1743.

MELLY ETIENNE II (Genève 1752-1825). Fils de Jean II. Maître horloger.

MELLY ETIENNE. (Genève 1724-1782). Fils de David Apprenti orfèvre chez Pierre Gallay en 1733.

MELLY FERDINAND (Genève 1778-1846). Fils d'Antoine I. Maître horloger. Construit une montre à engrenages hélicoïdaux en 1837. Mentionné à Genève en 1844. S'associe avec son frère Ruel jusqu'en 1829.

MELLY FRANÇOIS II. Apprenti horloger chez Michel Lyanna en 1750 à Genève.

MELLY FRERES Fabricants d'horlogerie de 1791 à 1844. Montres en or pavées de perles, et montres de toutes sortes. Mettent au point un échappement à ancre à 9 dents, dont 2 dents sont engagées dans chaque oscillation. Mentionné à Genève en 1831.

MELLY FRERES & CIE. S'associent vers 1769-1770, à Genève pour le commerce de l'horlogerie.

MELLY FRERES & MARTIN Horlogers. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle.

MELLY FRERES & RUGGER Fabricants et négociants horlogers. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle à Genève. Montres simples, généralement avec boîtiers en or et émail peint.

MELLY FRERES Ruel & Ferdinand. Horlogers. Genève et Paris. Vers 1829.

MELLY HENRI I. (Genève 1730-1804). Fils de David Apprenti horloger chez Barthélemy Girod en 1745 et 1746. S'associe avec Jacques Dechoudens en 1753.

MELLY HENRI II. (Genève 1754-1808). Fils de Jean III. Apprenti horloger chez les Frères Plan en 1765.

MELLY JACOB (Genève 1724-1787). Orfèvre. Boîtes de montres.

MELLY JACQUES (Genève 1746-1840). Fils de François. Apprenti horloger chez André Decombaz en 1759.

MELLY JEAN II Maître orfèvre. Forme Jean-Pierre Barral, en 1741 à Genève.

MELLY JEAN III (Genève 1725-1789). Fils de David Apprenti orfèvre chez Jacob Noël en 1736 à Genève.

MELLY JEAN-ANDRÉ (Genève 1757-1843). Fils d'Henri I. Apprenti horloger chez Jean Fontaine en 1771.

MELLY JEAN-JACQUES II (Genève 1776-1829). Fils d'Ami. Maître horloger. S'établit à Constance (Suisse) puis à Bruxelles (Belgique).

MELLY JEAN-LOUIS (Genève 1737-1806). Fils de Barthélemy. Maître horloger et marguillier. Apprenti chez Jacob Brocard en 1749.

MELLY JEAN-ROBERT (Genève1763-1851). Fils d'Henry. Horloger.

MELLY MAGDALAINE Faiseur de chaînettes. Seconde moitié du XVIIIe siècle à Genève.

MELLY PIERRE (Genève 1672-1724). Maître horloger. Apprenti chez Jean-Jacques Bordier en 1692.

MELLY ROBERT & CO Première moitié du XIXe siècle à Genève. Montres de grande qualité, avec boîtes décorées d'émail champlevé.

MELLY RUEL Horloger genevois.Sa signature figure sur une montre signée et datée. Mouvement à calibre Lépine, échappement à ancre latérale. Meurt en 1829.

MELLY THÉODORE (Genève 1735-1804). Fils de Déodate. Maître horloger. Forme Jean Lenoir en 1768.

MENADIER A. & CIE. Ancienne Maison Moynier. Dépôt chez Delarue à Paris. 1830-1850.

MENADIER BARHEIT Apprenti puis Compagnon à Genève, vers 1680.

MENESTRIER JACQUES Peintre sur émail. Mentionné à Genève en 1860.

MENESTRIER MARC-F Peintre sur émail. Mentionné à Genève en 1862.

MENNET PIERRE Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

MENTHONEX (MENTHONNEX) JEAN-LOUIS Fils de Jean-François. Bursins, bailliage de Romainmôtier (Suisse). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1777.

MENTHONNEX OU MENTHONNET Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1831.

MENU ALEXANDRE Horloger genevois. Fin du XVIIIe siècle. Signe une montre en or et émail à double face avec calendrier diurne et nocturne et une montre Louis XIV en or et émail peint avec beau cadran à cartouches.

MENU JEAN NICOLAS Maître orfèvre genevois. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle. Montres émaillées, avec boîtes décorées d'appliques en or trois couleurs.

MERCER THOMAS (1822 - 1900) Chronométrier anglais fondateur d'une fabrique de chronomètre de marine très connue.

MERCET ISAAC Marchand horloger, premier tiers du XVIIIe siècle. Commande des ressorts de pendules à Devaux Didier, à La Chaux-de-Fonds (Suisse), en 1718.

MERCIER & FILS Fabricants d'horlogerie. Vers 1850. Mentionné à Genève en 1870.

MERCIER & KAYNAUD OU REYNAUD Horlogers. Fabricants d'horlogerie et de bijouterie. Mentionné à Genève et à Londres vers 1840.

MERCIER DANIEL Maître horloger genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle. Petites montrespendentifs. Parmi les premiers à adapter le spiral réglant.

MERCIER FRANÇOIS Maître horloger genevois. Seconde moitié du XVIIe, et début du XVIIIe siècle.

MERCIER FRANÇOIS DAVID Horloger genevois. Vers 1700. Sa signature figure sur une montre oignon, boîte à trois corps, coq repercé enrichi d'un portrait de femme peint sur émail.

MERCIER HENRI Fils d'Auguste. Colombier, bailliage de Morges (Suisse). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1775.

MERCIER LOUIS Maître horloger genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle. Montres-réveils.

MERCIER MARC LOUIS Maître horloger genevois. Milieu et seconde moitié du XVIIIe siècle.

MERCIER MAY Peintre sur émail. Première moitié du XXe siècle à Genève. Spécialisé en bijoux émaillés.

MERCIER PIERRE Horloger. Réfugié à Genève. Vers 1700.

MERCIER PIERRE JOSIAS Apprenti orfèvre chez Jaques Pellet en 1680 à Genève.

MERCIER SIGISMOND OU SIMON D. Fabricant. Milieu du XIXe siècle. Horloger breveté de Sa Majesté britannique. Vers 1860. Signe une montre-savonnette, à répétition des quarts, seconde au centre, indépendante, compteur des heures et des minutes et double calendrier. Construit des montres de bonne qualité à boîtier en or décoré avec émail et pierres. Mentionné à Genève en 1851. Correspondants à Londres, à Paris et à New York.

MERCIER, BLONDEL & BERTON Fabricants de montres à musique Mentionné à Genève en 1820-1850 environ.

MERI FRITZ né à Lyss, en 1860 cet habile horloger passa la plus grande partie de son existence dans le Jura, à Saint-Imier, devenu sa patrie d'adoption. Entré en 1881 dans la fabrique de Jules-Frédéric Jeanneret et fils, il devint au bout de quelques années, grâce à son étonnante facilité d'assimilation et à son jugement aussi rapide que sûr, le collaborateur de la manufacture d'ébauches Thalmann-Jeanneret. Quelques années après, on le trouve dans la maison Albert Jeanneret et Frères, dissoute en 1892. Alors fils Mceri fonda une fabrique qui, grâce aux procédés mécaniques qu'il y introduisit et alors peu répandus, produisait des pièces d'une interchangeabilité absolue. C'était un immense progrès dans la fabrication (les montres. Ses méthodes d'usinage de l'ébauche et de la terminaison des mouvements constituaient une nouveauté dans ce domaine. Fritz 1VIoeri était un hardi novateur. Après la mort de son associé, il reprit seul la direction de la fabrique. En 1901, il faisait construire une grande usine, puis l'âge venu de se ménager, il créa une société anonyme dont il resta le président (1918). Retiré des affaires, il se fixa à Genève où il est décédé en 1935.

MERI JACOB-LOUIS Horloger. 1775-1791 à Genève.

MERIENNE Horlogerie. Mentionné à Genève en 1835.

MERIENNE ANTOINE Fils de Marc. Originaire de Russin, environs de Genève. Horloger. Reçu habitant de Genève en 1758.

MERIENNE DILES Peintre en miniature et pastel. Mentionné à Genève en 1828.

MERIENNE JACOB Né en 1747 à Genève. Horloger.

MERIENNE JEAN RENÉ Fils de Jean-Antoine. Originaire de Russin, environs de Genève. Travaille de 1775 à 1792. Reçu habitant de Genève en 1765. Maître horloger. Reçoit un prix pour une montre, par la Société des Arts.

MERIENNE JEAN-ANTOINE Fils de Jacob. Originaire de Russin, environs de Genève. Horloger. Reçu habitant de Genève en 1737. MERIENNE JEAN-LOUIS Horloger. Mentionné à Genève en 1815.

MERIENNE JEAN-PIERRE Horloger régleur. Premier prix à un concours d'horlogerie organisé par la Société des Arts en 1792. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle. Mentionné à Genève vers 1790

MERIENNE Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1828-1840. Montres perfectionnées, garanties, pour lesquelles il a reçu une médaille de la Société des Arts.

MERIMONT WATCH CO. Fabrique d'articles d'horlogerie. Marque genevoise enregistrée en 1917, et "Mérimont". Travaillent entre autres pour Tiffany.

MERME PIERRE Horloger. Mentionné à Genève en 1862.

MERMILLOD PIERRE Maître orfèvre genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle. Boîtes de montres.

MERMILLON Horloger genevois Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle.

MERMILLON FRERES & CIE. Fabricants d'horlogerie. 1750-1780.

MERMIN L. Fabrication et commerce de montres et d'articles d'horlogerie. Marque genevoise enregistrée en 1915 "Novatpor" enregistrée en 1916 "Valkyria" enregistrée en 1917. "Lemania Genève", "Oravia", "LMG" enregistrées en 1918.

MERMOD FRERES Genève et SainteCroix. Seconde moitié du XIXe siècle. Montres très compliquées et soignées, chronomètres.

MEROZ A. & CO. Fabricants d'horlogerie et de bijouterie. Pendulettes à répétition, grande sonnerie et 8 jours. "Valmé" Marque genevoise enregistrée en 1911 transmise avec restriction d'emploi de la marque de L. Vallot et Méroz; "Identitas" enregistrée en 1914. Mentionné à Genève vers 1910.

MEROZ Z. & CO. Fabricant de pendulettes à répétition, grande sonnerie, à 8 jours de réserve de marche. Déposent la marque "Valine Genève Miniature Clocks", Mentionné à Genève en 1911.

MERRIER & FILS Deuxième moitié du XIXe siècle. Probablement marchand. Cette signature se trouve sur des montres-pendentifs de dame, décorées d'émail et de pierres, et sur une montre à quantième perpétuel rétrograde.

MERZIENNE ANTOINE Maître horloger. Forme Amy Bry, en 1768 à Genève.

MESELIER NICOLAS Maître horloger à Genève. Seconde moitié du XVIIe siècle. Montres astronomiques.

MESTRAL DAVID Maître horloger. Seconde moitié du XVIIe, début du XVIII(r) siècle.

MESTRAL FRANÇOIS Maître horloger. Forme Abraham II Faizan en 1741.

MESTRAL JEAN JAQUES Maître ,faiseur" de ressorts. On trouve sur un acte notarié de 1666 la promesse de livrer huit douzaines de ressorts pour des montres "à la turque" à Jaques Joly.

MESTRAL PIERRE Forme François Baveu en 1667 à Genève.

MESTREZAT AMY Marchand et maître orfèvre. Première moitié du XVIIe siècle à Genève.

MESTREZAT JEAN Apprenti orfèvre chez Isaac Mussard en 1698 à Genève.

METERT & LANGDORF Fabricants d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1844.

METEYER JNE. Apprenti orfèvre chez Jean Simonin en 1685 à Genève.

METEYER LEONARD Maître horloger genevois. Première moitié du XVIIe siècle. Signe une petite montre-pendentif.

METFORD WILLIAM Fin du XIXe début du XXe siècle. S'associe avec Hess pour le commerce de montres compliquées de grande qualité destinées à l'Amérique du Nord. Mentionné à Genève en 1907.

METRAL FILS Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

METRO Marque genevoise enregistrée.

MEURON & CIE. Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds (Suisse), Paris, Genève. Fabriquent des montres à remontoir perpétuel avec boîte en or, décorées de perles et d'émail, montres à répétition, montres avec automates, montres squelettes, montres compliquées. Pendules de table, pendules de cheminée, pendules d'officier et cartels, fin du XVIIIe, première moitié du XIXe siècle.

MEURON-DIT-BANDERET LES Fondeurs de cloches et de timbres pour pendules à Saint-Sulpice (Suisse), au XVIII siècle.

MEUSSEL & FILS Bijoutiers genevois. Première moitié du XIXe siècle. Montres fantaisie.

MEUZEL & FILS Orfèvre et bijoutier. Mentionné à Genève en 1828.

MEYER & BOISSONNAZ Horlogers. Mentionné à Genève en 1853.

MEYER & ROLLER Fabricant d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1870.

MEYER CHRISTOPHE-CH. Peintre sur émail. Mentionné à Genève en 1870.

MEYER DIERKERS Ebéniste. Construit des cabinets de pendules pour Droz & Leschot. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle.

MEYER L.-M. Peintre sur émail. Mentionné à Genève en 1900.

MEYER MAISON VANNIÈRE Horlogers. Mentionné à Genève en 1815.

MEYER-BESANÇON VINCENT Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1857.

MEYLAN & AUBERT Horlogers. Mentionné à Genève en 1860.

MEYLAN & FEISCHMANN Fabricants et marchands d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1866.

MEYLAN & GOLAY Etablisseurs d'horlogerie Mentionné à Genève de 1828 à 1844.

MEYLAN A.-DANIEL Horloger. Mentionné à Genève en 1862.

MEYLAN AMI & S. Deuxième tiers du XIXe siècle. Brevètent un système de remontage à coulisse sur le pendant. Montres de grande qualité Mentionné à Genève en 1860.

MEYLAN AUGUSTE Horloger. Brevète avec Isaac Grasset, le 9.9.1892, un nouveau dispositif moteur pour montres de poche. Mentionné à Genève vers 1890

MEYLAN AUGUSTE Horloger, pendulier. Présente à l'Exposition de Genève en 1828 une pendule mystérieuse à poids. Mentionné à Genève vers 1830

MEYLAN C.H. WATCH & CIE. Le Brassus. Maison fondée en 1880. Horloger distingué, très connu aux Etats-Unis comme en Suisse. En 1894, remporte le "premier prix" de réglage de l'Observatoire de Genève. Construit des montres compliquées, des montres plates, "archi-plates" et des chronomètres.

MEYLAN CONST. Balancier. Mentionné à Genève en 1860.

MEYLAN DAVID Horloger. Corps-Saints 6. En 1860.

MEYLAN FILS Horloger. Mentionné à Genève en 1861.

MEYLAN FRANÇOIS & AUGUSTE Fabricants de 1820 à 1860 environ. Montres à calibre Lépine, échappement à cylindre, duplex, à répétition à quarts, avec boîtes en or, gravées et émaillées. Montres extra plates, calibre Bagnolet. Signent: Meylan Frères et Meylan Frères, fils et A. Mentionné à Genève en 1851.

MEYLAN FRÉD Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1861.

MEYLAN H. Horloger. Mentionné à Genève en 1861.

MEYLAN JEAN Fils de Jean. De Neuchâtel (Suisse). Maître "faiseur" de boîtes et étuis. Forme Isaac Favre en 1679. Reçu habitant de Genève en 1685.

MEYLAN JOSEPH Horloger. Mentionné à Genève vers 1815.

MEYLAN JULES-PH. Horloger. Mentionné à Genève en 1861.

MEYLAN L.-EUGÈNE Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

MEYLAN LOUIS Horloger. Mentionné à Genève en 1862.

MEYLAN LUCIEN Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1861.

MEYLAN MOÏSE Horloger. Mentionné à Genève en 1861.

MEYLAN OLIVIER Horloger. S'établit à Genève. Vers 1550. Premier d'une grande famille d'horlogers.

MEYLAN PH. FILS Etablisseur d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1830-1835.

MEYLAN PHIL. Horloger. Mentionné à Genève en 1861.

MEYLAN PHILIPPE SAMUEL. (Le Brassus 1772-1845). Le premier à adapter les lames sonores sur une montre à musique, et pour la première fois réalise un mouvement extra plat renversé dit à bagnolet. Invente une montre-bague à réveil, où le levier sort de la bague et touche le doigt. S'associe avec Piguet J.D. de 1811 à 1828. Poinçons: "P.M." Ses ceuvres sont pour la plupart exportées en Chine et en Inde.

MEYLAN THÉODORE Fabricant horloger. Mentionné à Genève à partir de1847. Mouvement à calibre Lépine, échappement à ancre latérale, de très bonne qualité. Montres simples et décorées, demi-chronomètres, remontoirs sans clef, répétitions, chronomètres, secondes indépendantes. Choix varié. Fait sur commande, réparations soignées. Vers 1874.

MEYLAN-DESCOMBES PH. Horlogers. Mentionné à Genève en 1860.

MEYLAN-GOLAY J. Fabricant genevois. Achète le brevet d'un balancier compensé perfectionné, pour sa production en 1910.

MEYNADIER Etablisseur d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1828-1831.

MEYNADIER & CIE. Fabricants et marchands d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1857.

MEYNADIER PHILIPPE Fabricant d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1870.

MEYRANNE (MEYRENNE, MEYRONNE) ALEXANDRE Réfugié de Grenoble (France). Habite à Lancy (Genève), puis s'établit à Neuchâtel (Suisse) vers 1687. Apprenti chez Louis jay en 1648.

MEYRAT Il s'agit d'une famille dont les représentants se sont adonnés et s'adonnent encore à l'horlogerie à Saint-Imier. Un des plus célèbres est Jean François qui créa une importante maison d'horlogerie à La Ferrière en 1781, et qui, en même temps, fabriquait des boîtes de montres.

MEYRAT EDOUARD Né en 1804, décédé en 1878. Excellent. rhabilleur pendulier à La Chaux-de-Fonds. à construit quelques pendules et un petit régulateur.

MEYRONNE ALEXANDRE Horloger. Vers 1670. Lancy 1735. Le musée Poldi Pezzoli, via Manzoni 12, à Milano, possède une remarquable montre exposée à la vue du public portant la signature: "Alexandre Meyronne à Lancy", et sur laquelle est fixé un portrait d'homme en perruque peint à l'émail. Lancy se trouve à environ 2 km de Genève et dépendait vers 1700 du Duché de Savoie et pour quelques terres de la Seigneurerie de Genève. Plusieurs familles genevoises possédaient des domaines sur la paroisse de Lancy. La famille Meyronne (Meronne-Meironne) est originaire de Serre en Dauphiné et apparaît en 1648 à Genève (notaire Jean Comparet, 12e vol. fils 28, 1648): contrat d'apprentissage d'orlogier: Alexandre Meyronne fils de Jean, marchand espicier, de Grenoble, chez Louis Jay, natif de Genève, maître orlogier. Il s'agit certainement du père de notre horloger, et il semble qu'il ne soit pas resté à Genève. La première mention de notre artisan date de 1698: notaire François Joly, (34e vol. fils 267, 1698) contrat de mariage entre Alexandre fils d'Alexandre Meyronne, de Serre en Dauphiné, résidant à Genève, et Marie fille de feu François Théodore Girard, seigneur des Bergeries en Berry, docteur en droit et citoyen de Genève. J.-A. Galiffe, dans ses Notices généalogiques sur les familles genevoises, au tome III (1836) nous donne la généalogie de la famille noble Girard des Bergeries. Bien que son travail nécessite un complément nous lisons: "Marie, fem. d'un Mr Meyronne". Cette noble famille avait notamment acquis un grand domaine à Saint-Georges près de Lancy et a possédé pendant tout le XVIIe siècle, en ce village, une maison forte avec deux tours, construite au XVIe siècle, qui par bonheur existe toujours. C'est probablement dans cet édifice que la montre du musée Poldi Pezzoli a été réalisée. Gabriel Girard des Bergeries 1691-1754, neveu de Marie alliée Meyronne et époux d'Elizabeth Soret en 1715, a aussi exercé la profession d'horloger, qui, à Genève, n'était pas incompatible avec la noblesse et une position sociale avantageuse. Galiffe a malheureusement oublié cette génération dans sa notice. "Marie Des Bergeries femme d'Alexandre Meironne est morte à Lanci le 23e aoust 1720 âgée de 48 ans". On connaît deux testaments: (notaire Jean Fornet, l7e vol. fils 137, 1699). Testament de Marie Girard des Bergeries femme d'Alexandre Meronne, marchand horloger réfugié (probablement à la suite de la révocation de l'Edit de Nantes en 1685). Et, testament en portefeuille du 14 novembre 1707, (vol. 36, Marie G. des B.) femme d'Alexandre Meronne, de Serre en Dauphiné. La présence d'Alexandre Meyronne est attestée à Lancy dès l'année 1700: (notaire Louys Pasteur II, 10e vol. £ 177, 1700) contrat d'apprentissage d'horloger. Philippe Bernard, de Vevey, marchand, fils de Louys, chez Alexandre Meyronne, horloger demeurant à Lancy. De l'union d'Alexandre Meyronne et de Marie Girard sont nés: 1. "le 4 juin 1701 est née Anne Catherine fille de Alexandre Meronne de Serre en Dauphiné et de Marie de Bergerie présentée au saint bateme à Onex (près Lancy) par Sr Barthelemi Duhamel citoyen de Genève." (Notaire Jean Fornet, 36e vol. £ 72, 2 aoust 1714) contrat d'apprentissage de faiseuse de chaînettes de montre pendant 18 mois. Demoiselle Marie Girard des Bergeries femme de Sr Alexandre Meyronne, habitant de Genève (sa date de réception n'a pas été retrouvée), met sa fille Catherine Meyronne chez damoiselle Judith Raffard femme de Sr Pierre Bousselier, faiseuse de chaînettes de m. 2. Henry Meyronne. "Le mardi 5e septembre 1703 spectable P. Gaudy a battizé à Saint-Pierre (Genève) Henry fils de Sr Meyronne et de Dlle Marie Girard des Bergeries, présenté par Mr Henri Le Maire, né le 2e." Les Lemaire possédaient un domaine à Lancy. "Pierre Antoine Gautier, fils de Pierre Antoine Gautier, habitant (Genève) et Suzanne Meyronne, fille d'Alexandre Meyronne ont été épouser à saint Germain (Genève) par Sp Gallatin le 19e mars 1724." 4. Marie Meyronne. "Le mardi 24 novembre 1705 à la prière à la Madeleine (Genève), Sp Domaine Butini a battisé Marie fille de Alexandre Meyronne et de Marie Girard Sr des Bergeries sa femme, présentée par Augustin Buffe, née le lundi 27 du mois." 5. Ezechiel Meronne. "Le jeudi 7e aout 1710 Sp Jean Louis Calandrin a batisé Ezechiel fils d'Alexandre Meronne et de Marie des Bergeries mariez, présenté par Ezechiel Revilliod à la Made-leine (Genève), né le 26 juillet." "Meyron-ne mort à Lancy le 26 may 1735, âgé de 64 ans."

MEYSIERE-LABAUME (MEZIÈRES) (LABAUME) JACQUES Fin du XVIIe, début du XVIIIe siècle. Fils de Meysière, Aymé. Mens, Dauphiné (France). Maître horloger. Reçu habitant de Genève en 1694.

MEZIN DAVID Fils de Philippe. Diocèse de Die (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1753.

MFSTREZAT MOÏSE Maître horloger. S'établit à Grenoble (France) en 1651.

MI-ITON E Peintre sur émail. Environs de Genève. En 1900.

MIAUTHON & LAMBERT Fabricants et marchands d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1857.

MICHAUD Horlogerie. Mentionné à Genève en 1835.

MICHAUD CLAUDE Fils de Jean-Louis. Nyon (Suisse). "Faiseur" de lunettes de montres. Reçu habitant de Genève en 1714.

MICHAUD HENRI-FRANÇOIS Né en 1801 aux Verrières,décédé en 1868. Apprenti d'Ab.-Louais Borel père, pendulier à Couvet, de 1817 à 1820. à La Chaux-de-Fonds, puis s'établit en 1841 aux Bayards. Reçoit en 1834 des cabinets de Ch. -Fr. Dubois.

MICHAUD MAURIS Maître orfèvre. S'associe avec Jean Reclan en 1680. Forme Claude Bosson en 1676. Prend pour compagnon Bénédict Santoux en 1677.

MICHAUD PIERRE Maître horloger. Habite Orléans (France), puis s'établit à Genève, en 1771.

MICHAUD PIERRE Fils de Daniel. Originaire d'Orléans (France). Compagnon horloger. Reçu habitant de Genève en 1747.

MICHAUD SIMON Fils de Simon. Originaire de la Loire (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1752.

MICHE V. Fin du XIXe, début du XXe siècle. Peintre sur émail.

MICHEL JEAN-FRANÇOIS Natif de Besançon. Apprenti d'Antoine Renggeler, pendulier à La Chaux-de-Fonds. à Strasbourg en oct. 1814.

MICHEL ULRICH Fabricant d'horlogerie. Vers 1810 à Genève.

MIDRE Fabricant d'horlogerie. Vers 1800-1840 à Genève.

MIEGE Horloger, commerçant. Début du XIXe siècle à Genève.

MIEGE JEAN-PHILIPPE (Genève 1702-1785). Maître horloger. Montres oignon, montres à répétition à quarts.

MIELLENET DANIEL Maître horloger genevois. Apprenti puis compagnon horloger chez Jean-Baptiste Duboule en 1643. Forme Jean François Oltramare en 1661 et Jean-François Couronne en 1677.

MILHARET JEAN-PIERRE Fils de Jean-Pierre. Originaire de Crest (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1790.

MILLE ETIENNE Emailleur. Mentionné à Genève en 1870.

MILLE EUGÈNE Emailleur. Mentionné à Genève en 1866.

MILLENET (DANIEL) Fin du XVIIe à Genève, première moitié du XVIIIe siècle. Construit en 1712-1713 une remarquable horloge de table avec secondes au centre.

MILLENET ANDRÉ Horloger genevois. 1735-1762.

MILLENET DANIEL Maître horloger. Milieu et seconde moitié du XVIIe siècle. Apprenti et puis Compagnon horloger en 1643 de Baptiste Duboule. Se marie en 1648 et la même année prend pour Compagnon Jaques Para. Forme Mathieu Preudhomme (Prudhom) en 1657, Jean-François Oltramare en 1661 et Jean-François Couronne en 1677.

MILLENET LOUIS Peintre sur émail. S'associe avec Dufaux en 1835 pour la fabrication d'émaux. La raison sociale est: Millenet-Dufaux. Mentionné à Genève dès 1907.

MILLENET LOUIS-ELIE Emailleur genevois. Reprend l'ancienne maison de Millenet-Dufaux pour la fabrication d'émaux. Maison fondée en 1835 par Louis Dufaux père. Publie un manuel pratique de l'émaillage sur métaux en 1917.

MILLENET PIERRE Peintre sur émail. Première moitié du XIXe siècle à Genève.

MILLERET & TISSOT Horlogers-bijoutiers-mécaniciens genevois. 1810-1835 environ. On trouve cette signature sur une montre en émail peint et perles serties.

MILLERET G. Horloger mécanicien. Début et milieu du XIXe siècle. Montres fantaisie avec automates et musique, montres extra-plates Mentionné à Genève en 1857. Maison de commerce à Londres.

MILLERET GEORGES Marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1870.

MILLERET H. Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1861.

MILLERET H.-M. Etablisseur d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1870.

MILLERET-ROMAN LOUIS Horlogers. Mentionné à Genève en 1860.

MILLET PIERRE Peintre décorateur de fonds de montres en émail et paillonnées en tous genres. Présent à l'Exposition nationale de Genève en 1896. Mentionné à Genève vers 1895

MILLIET FRANÇOIS-GASPARD Fils de Louis. Crassier. Horloger. Reçu habitant de Genève en 1742.

MILLIEUR, DUFEY & BERGEON Horlogers genevois. Vers 1830.

MINA LANGY PADOUX Peintre sur émail genevois. 1810-1865.

MINGARDIN JEAN Maître orfèvre genevois. Apprenti chez David Siran en 1624. Boîtes de montres.

MINISTRIER PAUL Originaire d'Annonay (France). "Faiseur" d'outils d'horlogerie. Reçu habitant de Genève en 1689.

MINSSE FRANÇOIS-JOSEPH Fils d'Augustin. Originaire de Lille (France). Monteur de boîtes. Reçu habitant de Genève en 1744.

MIORIN JEAN Horloger genevois. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle. Construit des montres compliquées.

MIRELLA Marque genevoise enregistrée.

MIROGLIO Fils de Denis. 1738-1747. "Faiseur" de cadrans en émail.

MIROGLIO ALBERT Apprenti orfèvre, chez Jacob Bouchet, en 1790 à Genève.

MIROGLIO BENEDICT Fils de Marius. Maître horloger et orfèvre. Apprenti chez Jaques I Caillate (Caillatte) et ensuite chez Gédéon Denis en 1658 à Genève.

MIROGLIO JACOB Apprenti horloger chez Antoine Fol de Feigere en 1690, chez Jaques Cazal en 1692. Maître en 1700 à Genève.

MIROGLIO MARC Fils de Marius. Maître horloger. Apprenti chez Jaques Caillate (Caillatte) en 1658 à Genève.

MIROLI (MIROGLIO) DENIS Né en 1682 à Genève. Fils de Benedict. Maître horloger. Apprenti chez Jaques Prevost en 1697. Forme Jean Lamon en 1718. Signe une montre à cadran en argent champlevé, avec guichet où défilent des personnages, peint sur émail.

MITTENDORF Horloger-repasseur. Mentionné à Genève en 1835.

MITTENDORF LOUIS Horloger. Mentionné à Genève en 1861.

MIVILLE ROMAIN Apprenti horloger chez Martin Duboule en 1620.

MIZER J.-FR. Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1861.

MOBLET PIERRE Maître horloger genevois. Première moitié du XVIIe siècle.

MODOUX E. Fameux régleur genevois de Patek Philippe. Reçoit 7 premiers prix au Concours de réglage de chronomètres, en 1932, avec des montres Tourbillon. Le deuxième prix au Concours de chronométrie de Neuchâtel (Suisse), en 1948. Présente: un chronomètre-bracelet à échappement à ancre-tour billon, N° 861115 de 30 mm de diamètre et cinq chronomètres de poche à échappement à ancre-tourbillon, balancier Guillaume, spiral en acier coudé, lesquels reçoivent le premier prix.

MOGUIN (MOQUIN) JEAN-LOUIS Originaire de Gex, Ain (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1696.

MOILLET A. & FILS Horlogers genevois. Signent une montre à 4 automates en or, émail et perles. Vers 1790.

MOILLET AIMÉ & [. Fin du XVIIle, début du XIXe siècle. " Etablisseurs" d'horlogerie. Signe une montre médaillon à cadran caché en or, émail et perles.

MOILLIET Horloger et marchand. Dès 1828. Montres calibre Lépine, échappement à cylindre et à ancre. Signature trouvée sur une montre plate en or décorée d'émail champlevé polychrome. Mentionné à Genève dès 1831.

MOILLIET & CIE. Horlogers. Vers 1880.

MOILLIET ANTOINE & CIE. Horlogerie. 1790-1810. Montre de fantaisie en or et émail en forme de poire. Vers 1810 à Genève.

MOILLIET D. & VIRGINIO Horlogers. Vers 1750.

MOILLIET DANIEL (Genève 1721-1803). Fils d'Abraham. Maître et marchand horloger. Construit notamment des montres à boîte décorée d'émail, de perles et de pierres. Montres à répétition, calendrier, montres avec différents fuseaux horaires. Travaille avec Moulinier.

MOILLIET ETIENNE Maître "faiseur" de boîtes pour montres. Seconde moitié du XVIIe siècle.

MOILLIET HYPOLITE Maître "faiseur" de boîtes de montres et maître horloger. Seconde moitié du XVIle siècle. Apprenti chez Nicolas Gandoz en 1666 à Genève.

MOILLIET JEAN Fabricant. Première moitié du XIXe siècle. Mentionné à Genève en 1829.

MOILLIET JEAN Apprenti horloger chez Thomas Delorme en 1697 à Genève.

MOILLIET JUNIOR Fabricant de montres genevois. Première moitié du XIXe siècle. Montres à répétition, montres plates.

MOILLIET MICHEL Maître "faiseur" de boîtes et d'étuis. Forme Samuel Fontaine en 1678 à Genève.

MOILLIET-ROUX Fabricants d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1828-1835.

MOILLIEZ JEAN FRANÇOIS Horloger genvois. Seconde moitié du XVIIIe siècle.

MOINE JEAN PIERRE Apprenti orfèvre chez Marin Charbonnier en 1678 à Genève.

MOINET LOUIS Né à Bourges, en 1768, cet horloger qui fut également professeur aux Beaux-Arts, travailla longtemps avec Abraham-Louis Breguet. Il est également l'auteur d'un «Traité d'horlogerie» qui, paru en 1848, est encore considéré aujourd'hui comme un ouvrage de référence.

MOLANTZIA JAQUES De Turin. Apprenti-pendulier pendant cinq ans chez le capitaine Louis Robert à La Chaux-de-Fonds avant 1764.

MOLE ADRIAN Horloger genevois. Milieu du XIXe siècle. Montres à boîtes émaillées.

MOLIEX IPOLITE Apprenti orfèvre chez Jean Pitard en 1655 à Genève.

MOLINIER MARC-FRÉDÉRIC Fils de Marc. Montbéliard (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1789.

MOLLARD & DÉMILLIAC Fabricants et marchands d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1861.

MOLLE JEAN-ANTOINE Fils de David ou Jean-Louis. Lausanne (Suisse). Bijoutier. Reçu habitant de Genève en 1761.

MOLLIET MICHEL Maître "faiseur" de boîtes et d'étuis de montres. Forme Samuel Fontaine en 1678 à Genève.

MOLLY AUGUSTE Commerce d'articles d'horlogerie. Marques "Maroka", "Spahia" et " Tartara" enregistrées le 22.1.1912.

MOLY (MOLLY) JACOB Maître horloger en 1630. Forme Jaques Jercelat en 1662 et Jean Duboule en 1663.

MONARD JULES Le Chapeau. Fabricant. Montres et mouvements de précision, répétitions à minutes pour le marché nord-américain. Calibres déposés. Médaille d'or à l'Exposition nationale de Genève en 1896. Grand prix à l'Exposition universelle de Paris en 1900. Marque genevoise enregistrée le 15.1.1896

MONGOLIER JAQUES Apprenti horloger chez Jean Baptiste Duboule en 1646 à Genève.

MONIER & FILS Horloger. Vers 1820 à Genève.

MONIER (MONNIER) JACQUES Fils de Jacques. Le Cailar "Cailas", originaire duLanguedoc (France). Emailleur. Reçu habitant de Genève en 1769.

MONIN Emailleur. Mentionné à Genève en 1835.

MONITA Marchand d'horlogerie genevois. Montres Art Nouveau et Art Déco. Boîtes en or émaillé avec fonds frappés.

MONNARD (MONARD) JEAN Fils de François. Originaire de Russin (environs de Genève). Compagnon horloger. Reçu habitant de Genève en 1762.

MONNARD FRANÇOIS Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève dès 1857.

MONNARD FRÈRES Fabricants d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1870.

MONNARD GENEVE Marque genevoise enregistrée.

MONNET JN. Maître graveur genevois. Milieu du XVIIe siècle.

MONNIER & MUSSARD Fabricants horlogers genevois. Associés en 1789.

MONNIER & ROCHAT Fabricants horlogers. Associés de 1784 à 1789.

MONNIER ALEXANDRE AMI Né à Neuchâtel (Suisse). Fameux maître horloger. Seconde moitié du XVIIIe siècle. S'associe avec Jean Marc David Rochat en 1784 puis à la fin de 1789 avec Jean-Pierre Mussard.

MONNIER FRANÇOIS ALEXANDRE Né en 1771. Fils d'Alexandre Ami. Maître horloger genevois.

MONNIER GABRIEL Fils de Samuel. Eclépens, bailliage de Romainmôtier (Suisse). Horloger. Reçu horloger genevois en 1743.

MONNIER GABRIEL Fils d'Alexandre Ami. Maître horloger. Première moitié du XIXe siècle à Genève.

MONNIER JEAN-CHARLES Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

MONNIN MELCHIOR Célèbre horloger mécanicien genevois. 1794-1823. Spécialisé en tabatières à oiseau chanteur et montres à musique. Signe une somptueuse horloge de table en or et émail peint en forme de temple baroque à colonnes avec oiseau chanteur sur le dôme. Montre double face entre les colonnes et musique dans le socle. De chaque côté, de l'eau jaillit de deux fontaines; hauteur 25 cm.

MONOD ED.-SAM Etablisseur d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1870.

MONOD JEAN Maître orfèvre geenvois. Premièremoitié du XVIIe siècle. Boîtes de montres. Forme Nicolas Mutini et Jérémie Aillod en 1630.

MONTANDON ABRAM Pendulier à La Chaux-de-Fonds. Cité de 1780 à 1797, travaille pour Pr.-Antoine Borel à Couvet. à comme apprenti Benjamin Hugenin et comme assujetti Jean-Sainuel Schalass. Un Abram Montandon, pendulier, cité au Locle de 1815 à 1822.

MONTANDON ABRAM-LOUIS Apprenti, puis ouvrier jusqu'en 1795 d'Henri-Ferd. Gagenet, pendulier à Couvet.

MONTANDON CHARLES Emailleur. Mentionné à Genève en 1866.

MONTANDON DANIEL-LOUIS Conseiller et pendulier à la Brévine. à comme apprenti en 1793 Jean-Daniel Dumas.

MONTANDON ETIENNE Emailleur. Mentionné à Genève dès 1851.

MONTANDON FRERES Marchands et rhabilleurs genevois. 1880-1890. Montres compliquées.

MONTANDON JEAN-HENRY Né en 1751, fils d'Henri dit chez Pierroton, époux de M.-Eliza Mascarel. Pendulier à la Brévine. Une pendule Louis XV signée J. H. M. - Frédéric-J. Montandon, Les Montandon p. 156. - J.-J. Challandes.

MONTANDON P.-JORR. as. Pendulier à la Brévine en 1825.

MONTANDON ROBERT ULYSSE Fin du XIXe, début du XXe siècle. Manufacture de montres de précision. Participe à plusieurs concours de chronométrie où il obtient d'excellents résultats. Il a comme finisseur régleur C. Batfolier. En 1897, il dépose huit chronomètres à l'Observatoire de Kew Teddington (Angleterre). Mentionné à Genève en 1924.

MONTANDON-JACOT HENRI-FRANÇOIS 1764-1850, fils de Balthazar. Pendulier aux Replattes, près du Locle. Achète des cabinets à Ch.-Fr. Dubois de 1819 à 1837, dont un longue-ligne.

MONTANK WATCH CO Marque genevoise enregistrée.

MONTANROUGE (DE) Horloger fabricant à Carouge. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle.

MONTANROUGE (DE) Fabricant d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1820-1831.

MONTAU GÉDÉON Fils de Pierre. Anjou. Orfèvre. Reçu habitant de Genève en 1690.

MONTCHAL A. Horloger-régleur de "Rizzoli". Reçoit le 2e prix au Concours de chronométrie de Genève en 1889.

MONTILLET PIERRE-FRANÇOIS Horloger à Hermance (environs de Genève). Vers 1811. Mentionné à Genève en 1835.

MONTJOYE PHILIPPE-GABRIEL Bourgeois de Paris. Pendulier à Fontaines. En 1781, débiteur de Samuel Roy, pour articles d'horlogerie.

MONTOR MONTOR REGISTERED Marques enregistrées.

MOQUIN CHRISTIAN Maître horloger genevois. 1775-1800.

MORAND Horloger. Troisième tiers du XIXe siècle. Construit des montres-bagues, boutonnières et des montres-cannes.

MORAND PIERRE Paris et Genève. Horloger spécialisé en montres en or 3 couleurs, montres à automates et montres de carrosse à musique. Signe une superbe paire de montres de carrosse en or 3 couleurs destinées au marché chinois, l'une avec une musique chinoise et l'autre avec musique européenne. Sa signature apparaît déjà vers 1770. Sa production était en grande partie destinée au marché chinois. L'une de ces montres fut ramenée en Europe au début du siècle, par le fameux collectionneur Gustave Loup qui habitait Pékin. Signe Morand ou Pierre Morand. Sa raison sociale continue. Etuves 130. 1828-1835. à cette époque, signe une montre-pendentif avec châtelaine en or et émail noir avec sceau et clé.

MORAND A Genève. Horloger. Fabrique des spiraux sphériques, qu'il présente à Genève à l'Exposition de 1828.

MORE Emboîteur. Mentionné à Genève en 1835.

MORE ABRAHAM DE PERRIGNIN Apprenti horloger, en 1664, chez Daniel Berger.

MORE ANDRÉ Fils de Gabriel. Avully (Genève). Affranchi en 1756 et reçu habitant la même année. Maître horloger. 1768.

MORE ET HOFFER Fabricants régleurs genevois. Obtiennent le ler prix au Concours de chronométrie de l'Observatoire de Genève, en 1880, avec un chronomètre de poche à échappement à ancre, spiral Breguet, avec 191,9 points. Réglé par A. Hoffer.

MORE FRANÇOIS Fils de Jean-François. Originaire du Pays de Gex (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1763.

MORE JACOB Fils de François. Avully (environs de Genève). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1756.

MORE JEAN Né en 1764. Fils de Pierre. Horloger. De 1810 à 1835 à Genève.

MORE JEAN FILS Fils de Jean. Epeisses, SaintVictor. Faiseur de ressorts. Reçu habitant de Genève en 1707. Bourgeois en 1725.

MORE JEAN FILS Fils d'André. Avully (Environs de Genève). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1766.

MORE JEAN-ETIENNE Fils de François. Avully (environs de Genève). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1768.

MORE JEAN-FRANÇOIS Fils d'André. Avully ( environs de Genève). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1765.

MORE JEAN-PIERRE Fils de Gabriel. Avully (environs de Genève). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1744.

MORE LOUIS Horloger. Montres-pendentifs en or et émail. Vers 1840 Mentionné à Genève en 1835.

MORE PIERRE Fils de Marin. Epeisses, terre de Genève. Né en 1739. Horloger. Reçu habitant de Genève en 1758.

MORE S. JEAN-LOUIS Né en 1764, fils de Pierre. Fabricant et marchand d'horlogerie. 1810-1835 environ. Mentionné à Genève en 1829. Montres simples et montres compliquées.

MOREAU FILS Emailleur. Mentionné à Genève en 1844.

MOREAU FRANÇOIS Fils de Jacques. Apprenti monteur de boîtes chez Jean-Louis Bordier. Mentionné à Genève en 1794.

MOREAU JAQUES Graveur genevois. Maître en 1794.

MOREL AUGUSTE Fabricant d'horlogerie à Versoix (Suisse). 1840.

MOREL CLAUDE Réfugié à Genève. Apprenti horloger, en 1598 chez Julien Defino.

MOREL HENRI Mentionné à Genève en 1860.

MOREL JAQUES Maître horloger genevois. Forme Joseph Cassegrain en 1677, et André Gardelle en 1697.

MOREL JEAN-SAMUEL Maître horloger genevois, 1775-1791.

MOREL LOUIS Maître orfèvre genevois, vers 1630. Boîtes de montres.

MOREL LOUIS FILS Fils de Louis. Maître et marchand orfèvre genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle. Forme Abraham Suchard en 1675.

MOREL PIERRE Maître orfèvre genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle. Forme Abm Ledouble en 1670.

MOREL PIERRE Horloger genevois. 1780-1825.

MOREL SAMUEL Fils de Samuel. Marnand, bailliage de Moudon (Suisse). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1780.

MOREL SAMUEL Fabricant d'horlogerie. Environ 1830 à Genève.

MOREN JACOB Horloger. Fin du XIXe siècle.

MOREZ PIERRE-FRANÇOIS Originaire de Vesoul. Pendulier au Locle en 1820.

MORHARD FR. Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1860.

MORHARD FRÈRES, GUNDINA & CIE. Fabricants et marchands d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1857.

MORIAUD CHARLES Atelier d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1866.

MORICAND & CIE. Raison sociale créée vers 1780 après la disparition de Jean Delisle. Société dissoute vers la fin du siècle avec la mort de Christian en 1791, et de Benjamin. Certaines de leurs ceuvres sont d'un très grand intérêt. Construisent également des montres à échappement spécial, à automates très compliqués, avec quantième, répétition, réveil et équation du temps, montres fantaisie et émaillées.

MORICAND & DESGRANGES Fabricants d'horlogerie genevois. 1828-1835. Ils Spécialisés en montres décoratives, répétition à quarts et automates. Utilise principalement des mouvements à ponts, à cylindre et ancre latérale.

MORICAND & PAUL Vers 1795. Dirigent une fabrique pour le compte de l'Etat à Genève. Puis Moricand se retire et Paul devient directeur de la manufacture.

MORICAND BENJAMIN Né en 1720 à Genève. Maître horloger. S'associe avec son frère et Colladon, de 1752 à 1755. Par la suite avec son frère et J. Delisle.

MORICAND CHRIS. ET BENJAMIN & DELISLE JEAN Horlogers genevois. S'associent dès 1755. On trouve des traces de cette société jusqu'en 1780.

MORICAND CHRIST & FILS Horlogers. Mentionné à Genève en 1815.

MORICAND CHRISTIAN (Genève 1715-1791). Horloger. S'associe avec son frère Benjamin et François Colladon de 1752 à 1755. Raison sociale: Colladon & Moricand. Par la suite s'associe avec son frère et Jean Delisle. Signent un étui à sceaux avec montre en or et jaspe. Vers 1790.

MORICAND LOUIS Horloger genevois. Signe une montre squelette à cadran décentré et balancier visible. Vers 1795.

MORIN Fabricant d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1840.

MORIN ALEXANDRE (Genève 1716-1777). Fils de François. Originaire du Dauphiné (France). Maître horloger. Moitié du XVIIIe siècle. Montres avec boîtes en or et émail. Reçu habitant de Genève en 1740.

MORIN FRANÇOIS Fils de François. Originaire du Dauphiné (France). Maître horloger. Moitié du XVIIIe siècle. Reçu habitant de Genève en 1740.

MORIN JACQUES-ANTOINE-TOUSSAINT Fils de Jacques. Marseille (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1779.

MORIN-MARCHINVILLE (MARCHINVIL) ADOLPHE Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe siècle.

MORIN-MARCHINVILLE (MARCHINVIL) LUC Blois 1659-1739 Genève). Fils d'Isaac. Maître horloger. Reçu habitant de Genève en 1688. En 1710, est reçu bourgeois. On trouve sa signature sur des montres-réveils. Forme Barthélémy Lesage en 1679; Jean-Pierre Bouet en 1708 et Gédéon Audéoud en 1726.

MORIN-MARCHINVILLE (MARCHINVIL) LUC II Fils de Pierre Morin. Maître et marchand horloger. S'associe avec son frère Pierre en 1752 à Genève.

MORIN-MARCHINVILLE (MARCHINVIL) PIERRE Fils de Pierre Morin. Maître horloger. S'associe avec son frère Luc II en 1752 à Genève.

MORIN-MARCHINVILLE (MARCHINVIL) PIERRE Fils aîné de Luc. Maître horloger. Apprenti, en 1699, chez Laurent Faure. Il s'associe avec son père en 1721. Spécialisé dans la fabrication de montres de style anglais et montres oignon de style français. Ses oeuvres sont également destinées au marché flamand. Elles se distinguent par la qualité et la finition des détails et la robustesse de leurs mouvements.

MORLET CHARLES Fabricant d'horlogerie. Brevète un mécanisme perfectionné pour montre à répétition et un moteur perfectionné pour montres de tous calibres. Mentionné à Genève en 1893.

MORLET DAVID DES HAUTS-GENEVEYS Fils de David, époux de Susannc-Marie Dubois. Horloger du Roi de Pologne. Écrit en 1739 de Paris à Perret, maire de La Chaux-de.Fonds, à Colombier. Pendulier à travers en 1715 ; a comme apprenti Denis Joly. Cité en 1749.

MORLET NICOLAS Orfèvre genevois. Fin du XVIe, début du XVIIe siècle. Boîtes de montres.

MOSER ERARD DE SCHAFFHOUSE Pendulier. Reçoit en 1789 Certificat de bonnes moeurs des Frères Ducommuu-dit-Verrorz, maîtres penduliers à La Cbauxd-de-Fonds.

MOSER GEORG MICHEL (1706-1783). Maître graveur. Originaire de Schaffhouse (Suisse). Travaille à Genève.

MOSER HENRI Horloger genevois. Première moitié du XIXe siècle. Montres de bonne qualité, avec émail et pierres.

MOSER HENSILLY ALIAS TRINQUEVIN Epoux de Guillemette, veuve de Jean Grellet et de, Jean Merveilleux. Serrurier à Neuchâtel. Refait en 1450 en partie, l'horloge de la Collégiale à Neuchâtel

MOSER HY & CO. Horlogers genevois. Fin du XIXe, début du XXe siècle. Pendules de voyage en argent et émail, sonnerie, répétition à quarts et minutes. Mouvements de grande qualité. Boîtes en argent ciselé, en vermeil et émail.

MOTTA CHARLES Graveur genevois. Membre du comité de la Société des Arts en 1776 et 1777.

MOTTU & FILS Horlogerie. Mentionné à Genève en 1835.

MOTTU AD. L. Horloger-régleur. Mentionné à Genève en 1830-1831. Construit des spiraux. Présente à l'Exposition de Genève de 1828 une série de spiraux sphériques à cylindre.

MOTTU AUGUSTE Naples. Horloger genevois. Vers 1830.

MOTTU CH. Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1862.

MOTTU D. Horloger. Première moitié du XIXe siècle à Genève.

MOTTU ELISABETH Professeur à l'Ecole d'Arts Industriels de Genève spécialisée en émail cloisonné et émail translucide. Second tiers du XXe siècle.

MOTTU FRERES (DAVID) Fabricants d'horlogerie. 1840. Vendent des ébauches et font des montres pour E. J. Dent, de Londres de 1842 à 1862. Mentionné à Genève en 1857 et en 1860.

MOTTU G.-A. Marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1870.

MOTTU JACQUES Fabricant et marchand. d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1860.

MOTTU-EMETAZ Fabricants et marchands d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1874.

MOTTU-PASSERAT D. Horlogers. Mentionné à Genève en 1861.

MOTTU-VIEYRES G. Horlogers. Mentionné à Genève en 1861.

MOTU DANIEL Horloger. Mentionné à Genève en 1861.

MOUCHON PAUL Apprenti horloger, en 1664, chez Sébastian Chappuis, à Genève.

MOUCHON PIERRE Maître horloger genevois. Forme, en 1640, Jacob Duboule. Montre en forme d'animaux, montres avec boîtes en cristal de roche.

MOUCHON PIERRE LEJEUNE Devient compagnon en 1665 de Sébastian Chappuis & Louis Argand.

MOUETTES S.A. Fabrication et commerce d'articles d'horlogerie. Marque genevoise enregistrée le 11.6.1917.

MOULINIE & CO. Montres compliquées et fantaisie. Présent à l'Exposition de Genève en 1828. Mentionné à Genève vers 1830

MOULINIE & LEGRANDROY Deuxième tiers du XIXe siècle. Montres en or, avec émail et pierres.

MOULINIE BAUTTE & MOYNIER 3e association de 1808 à 1821. Fabrique genevoise d'horlogerie.

MOULINIE(R) Maître monteur de boîtes genevois. Travaille avec Daniel Moilliet. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

MOULINIE(R) Horloger et marchand genevois. Vers la moitié du XIXe siècle. Montres en or avec émail et gravure en taille-douce. Montres à répétition et extra-plates, montres bagnolet, pendulettes de voyage.

MOULINIE, BAUTTE & CIE 1ère association pour neuf ans. 1793 à Genève. Maître monteurs de boîtes. Travaillent notamment pour Moillet D., Jaquet-Droz & Leschot.

MOULINIE, BAUTTE & CIE 2e association pour quatre ans. 1804. Fabrique d'horlogerie à Genève. Montres en tous genres, spécialisés dans la montre fantaisie, décorée d'émail, perles et pierres. Signent une montre en forme de pistolet et diffuseur de parfum, en or, émail et perles, vers 1806. Travaillent pour l'Espagne, l'Italie, la France, l'Angleterre, l'Autriche, l'Inde et la Chine.

MOULINIÉ-DELORO Fabricants d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1835.

MOULINIER AÎNÉ & CIE Fabricants d'horlogerie. 1828-1851. Mentionné à Genève dès 1828.

MOULINIER FRERES & CIE. Première moitié du XIXe siècle. Montres de formes, avec répétition et calendrier.

MOUNIER PIERRE. Fils de Jean-Adam. Originaire de Cognac, Saintonge (France). Bijoutier. Reçu habitant de Genève en 1761.

MOURGUE JÉRÉMIE Faiseur de cadrans. On trouve cette signature sous le cadran d'une montre de carrosse allemande de Andreas Pfab à Dresden. Vers 1750.

MOURIER Fabricant d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1844.

MOURIER (MOURIES) JEAN-GEORGES Fils de Jean-Louis. Rolle, bailliage de Morges (Suisse). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1754.

MOURIER FRÈRES Horlogers. 1765-1770.

MOURIER JEAN CAMILLE (Genève 1757-1824). Maître horloger genevois. S'associe avec Ami et Jean Antoine Bonna, jusqu'en 1789.

MOURIER JEAN-LOUIS Fils de Moïse. Rolle, baillage de Morges (Suisse). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1728.

MOUTIER DANIEL Horloger. Début du XIXe siècle.

MOYNE PHILIPPE Horloger genevois. Seconde moitié du XVIe siècle.

MOYNIER & FILS Fabricants d'horlogerie. Vers 1830 à Genève.

MOYNIER & MEYNARDIER Fabricants d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1847.

MOYNIER J.-G. & FILS Fabricants d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1800-1835.

MOYNIER JAQUES (Gaylar 1744-1817 Genève). Emailleur. Marié en 1769.

MOYNIER JAQUES ANDRÉ (Genève 1801-1885). Fils de Jean Gabriel. Horloger. S'associe avec son père et ses frères. Corraterie 10. En 1870.

MOYNIER JEAN-GABRIEL Fils de Jacques. 1772-1840. Maître et marchand horloger. S'associe avec son fils Jaques André, sous la raison sociale Moynier J.-G. Fs Fils.

MOZER Monteur de boîtes. Mentionné à Genève en 1828.

MOZER G. Monteur de boîtes. Mentionné à Genève en 1844.

MTTTON LOUIS Peintre sur émail. Mentionné à Genève dès 1857.

MUCHADA VEUVE ET CIE. Fabricants et marchands d'horlogerie. Mentionné à Genève dès 1857.

MUDGE THOMAS (1715-1794) Inventeur de l'échappement à ancre.

MUFF V. Orfèvre. Mentionné à Genève en 1924.

MUGNIER BENJAMIN Maître horloger en 1610. Apprenti chez Pierre Guyon de 1599 à 1602.

MUGNIER L. Orfèvre. Mentionné à Genève en 1924.

MUGNIER LOUIS Horloger. Mentionné à Genève en 1909. Montres de poche de qualité moyenne. Fin du XIXe, début du XXe siècle.

MUGNIER LOUIS & CIE. Horlogers et marchands genevois. Spécialisés en montres compliquées de très bonne qualité. Seconde moitié du XIXe siècle. Mentionné à Genève en 1861.

MULLER Horloger Mentionné à Genève en 1860.

MULLER FRANCK Franck Muller est né en 1958 de père suisse et de mère d'origine italienne. Il effectue trois ans d'études à l'Ecole d'Horlogerie de Genève. Très vite, il gagne la confiance des collectionneurs prestigieux et de musées privés qui lui confient la restauration de montres anciennes. Il crée sa propre entreprise à Genève en 1991.

MULLER FRÈRES Fabricants et marchands d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1857.

MULLER HENRY Horloger et marchand. Montres-pendentifs or et émail avec échappement à ancre. Moitié du XIXe siècle. Mentionné à Genève en 1831.

MULLER J. Fabricant et marchand d'horlogerie. 1830-1840. Mentionné à Genève en 1844.

MULLER JACQUES Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

MULLER N. Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

MULLER NICOLAS Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1857.

MULLER-BRUN GUSTAVE (Genève 1837-1899). Négociant en horlogerie. Conseiller municipal des Eaux-Vives (Genève), puis maire de la commune de 1882 à 1896 et député au Grand Conseil. Moitié et seconde moitié du XIXe siècle. Montres à boîte émaillée. Mentionné à Genève en 1862.

MUNICH Horloger-repasseur. Mentionné à Genève en 1835.

MUNICH FRANÇOIS Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

MUNIEL LOUIS Atelier d'horloger. Mentionné à Genève en 1866.

MUNIER Horloger. Mentionné à Genève en 1835.

MUNIER & GARCIN Etablisseurs d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1828.

MUNIER G. & FILS Monteurs de boîtes. Mentionné à Genève en 1844.

MUNIER JACQUES-FRANÇOIS Fils de Vincent-Gabriel. Rolle, bailliage de Morges (Suisse). Compagnon horloger. Reçu habitant de Genève en 1754.

MUNIER JEAN Fils de Jean-Etienne. Natif. Horloger. Reçu habitant de Genève en 1785.

MUNIER PHILIPPE-FRANÇOIS Fils de Jean-Etienne. Natif. Horloger. Reçu habitant de Genève en 1785.

MUNIER Fabricant et marchand d'horlogerie. 1828-1835. Mentionné à Genève.

MUNIER Etablisseur d'horlogerie. 1835-1840. Mentionné à Genève.

MUNIERE & GARCIN Etablisseur d'horlogerie genevois. Vers 1828.

MURANJAN WATCH Marque genevoise enregistrée

MURILLO Marque genevoise enregistrée.

MURRAY J. Probablement marchand genevois vers 1830-1850. On trouve sa signature sur une pendulette de voyage de style Louis-Philippe à sonnerie des heures et des demies, sous cloche de verre.

MUSSARD ANDREAS Peintre sur émail genevois, Première moitié du XVIIle siècle.

MUSSARD ESAYE Apprenti orfèvre chez son frère Isaac Mussard, en 1680 à Genève.

MUSSARD ETIENNE Maître horloger. Vers 1630 à Genève.

MUSSARD ETIENNE Fils d'Etienne. Apprenti horloger chez Sébastian Chappuis, en 1666 à Genève.

MUSSARD FERNAND Fils de Simon. Maître horloger genevois. Première moitié du XVIIe siècle. Se marie en 1637.

MUSSARD GÉDÉON Maître orfèvre et marchand horloger genevois, en 1635. Se marie avec Gabrielle Malliette en 1638.

MUSSARD ISAAC Maître orfèvre genevois. Seconde moitié du XVIle siècle. Forme Daniel Pallard en 1671; son frère Esaye et David Dominicé en 1680; Jean Mestrezat en 1698.

MUSSARD JACQUES Maître orfèvre genevois. Forme Jean Argaud, fils de Jacques, en 1638.

MUSSARD JAMES Horloger genevois. Montres en or et émail. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle.

MUSSARD JEAN Fils de Jaques. Maître horloger genevois. S'associe avec son père, en 1671.

MUSSARD JEAN & FILS Peintres sur émail genevois. Vers 1743.

MUSSARD JEAN PIERRE Né en 1754 à Genève. Maître horloger. S'associe avec Alexandre Monnier en 1789.

MUSSARD JEAN V. (GENÈVE 1681-1754) Fils de Jean IV. Maître orfèvre le 7 décembre 1699 et peintre sur émail. Peint dans le style des Frères Huaud dont il a subi l'influence. S'associe avec son fils Jean-Antoine. Il forme plusieurs élèves: Gabriel Fontaine, André Oettner et Germain Colladon, en 1712. Ses ceuvres les plus connues: Charité romaine, Scène religieuse. Signe: "Mussard", "Jean Mussard pinx", "Mussard pinx".

MUSSARD JEAN-ANTOINE Né en 1707 à Genève. Fils de Jean V. Peintre sur émail. S'associe pour quelques temps avec son père.

MUSSARD JOAILLIER Construit des boîte de pendules pour Droz & Leschot. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle à Genève.

MUSSARD JOHN Maître orfèvre genevois. Forme Amy Bordier (fils de Denis), en 1679.

MUSSARD LOUIS Maître horloger genevois. Forme André Arlaud, fils de Lazare, en 1713.

MUSSARD PIERRE Maître orfèvre genevois. Seconde moitié du XVIle siècle. Forme Duc Billette en 1668; François Bordier en 1673 et Théodore Duhamel en 1676.

MUSSARD PIERRE, PÈRE Maître orfèvre genevois. Forme François Godet en 1627.

MUSSARD SIMON Maître orfèvre genevois. Fin du XVIe, début du XVIIe siècle. Forme Pierre II Bordier en 1629.

MUSSEL CHARLES Né à Onex (Environs de Genève). Fils de Moïse. Horloger. Reçu habitant de Genève en 1755.

MUSY ESAÏE Maître monteur de boîtes. Forme Isaac Léonard II De Rabours. 1783 à Genève.

MUTINI NICOLAS Maître orfèvre genevois. Apprenti chez Jean Monod en 1630.

MUZI P. & CIE. Echappements. Mentionné à Genève dès 1860.